Paris Match Belgique

La moitié des Américains sont persuadés que les médias inventent des « fake news » à propos de Donald Trump

Donald Trump à Washington, le 16 octobre 2017. | © AFP PHOTO / SAUL LOEB

Société

Selon un sondage publié par Politico, 46% des personnes interrogées aux Etats-Unis pensent que les médias inventent bien de fausses informations à propos du président américain Donald Trump.

Un sondage alarmant pour les médias. Mercredi, Politico a publié une étude réalisée avec Morning Poll révélant que 46% des personnes sondées pensent que les médias inventent bien de fausses informations à propos du président américain Donald Trump. Seul 37% de l’échantillon interrogé est persuadé du contraire et 17% des personnes interrogées ne sont pas décidées. Parmi les républicains, les chiffres sont encore plus impressionnants : 76% des électeurs du Grand Old Party croient à la fabrication d’informations pour nuire à l’administration Trump – ça monte à 85% parmi les soutiens de l’administration Trump -, contre 11% de personnes convaincues du contraire. Naturellement, c’est l’inverse chez les électeurs démocrates : 20% croient aux fausses informations contre 65%.

L’étude a conforté le président américain dans sa chasse aux « fake news », ces médias dont il estime qu’ils se sont ligués contre lui notamment en rapportant de fausses informations. Il a écrit sur son compte Twitter, qu’il utilise comme un canal de communication pour contourner les médias « traditionnels » : « ‘46% des Américains pensent que les médias inventent des informations à propos de Trump et son administration’. @FoxNews C’est en réalité bien pire que ça ! » Il a cité la chaîne de télévision conservatrice Fox News, qu’il a l’habitude de regarder et d’où il pioche de nombreuses informations ensuite partagées avec ses plus de 40 millions d’abonnés.

« Les médias sont absolument malhonnêtes »

Récemment, Donald Trump avait même ciblé la chaîne NBC, qui avait révélé successivement que le secrétaire d’Etat Rex Tillerson avait traité le président d’« abruti » et menacé de démissionner, puis que le milliardaire avait demandé à décupler l’arsenal nucléaire américain. Après un tweet dans lequel il avait écrit que « les chaînes d’info sur le câble sont devenues tellement partiales, déformée et fausses que leurs licences doivent être remises en cause et, si c’est adapté, annulées. Ce n’est pas juste pour le public ! », il avait poursuivi en assurant qu’il trouvait « franchement dégoûtant que la presse puisse écrire ce qu’elle veut et des gens devraient se pencher sur le sujet ».

Des propos qu’il a réitérés mercredi : « Je pensais qu’après ma victoire, les médias deviendraient plus stables et bien plus honnêtes. Ils sont devenus fous. CNN est une blague. NBC est une blague absolue. Vous regardez ce qu’ils rapportent, cela n’a aucun rapport avec ce que je fais. Mais les médias sont absolument malhonnêtes – et franchement, je n’ai jamais vu une telle chose », avait-il déclaré à l’antenne de WMAL. « Tellement de Fake News sont écrites dans les magazines et journaux mourants. Le pire doit probablement être @NBCNews, @CBSNews, @ABC et @CNN. Des auteurs de fiction ! », avait-il ensuite martelé sur son compte Twitter.

CIM Internet