Paris Match Belgique

Son « bonjour » en arabe sur Facebook fait arrêter un Palestinien

Image d'illustration - Manifestants égyptiens. | © EPA/FELIPE TRUEBA

Société

Sur Facebook, un simple « bonjour » s’est transformé en « attaquez-les » (ou comment même les traductions automatiques deviennent paranoïaques).

La police israélienne a arrêté par erreur puis libéré un Palestinien qui avait posté sur Facebook « bonne journée » en arabe, après que le logiciel du réseau social eut malencontreusement traduit sa publication par « attaquez-les », ont indiqué dimanche la police et des médias.

La police a reconnu avoir arrêté par erreur un Palestinien, suspecté d’incitation à la violence, sans donner plus de détails. Mais selon un article du quotidien Haaretz, dont la police n’a ni confirmé ni démenti le contenu, le Palestinien a publié une photo de lui appuyé contre un bulldozer dans la colonie israélienne de Beitar Ilit, où il travaille, en Cisjordanie occupée. Une phrase en arabe signifiant « bonne journée » accompagnait l’image. Le logiciel de traduction de Facebook l’a interprétée comme « attaquez-les » en hébreu et « faites-leur du mal » en anglais, selon Haaretz. Il n’était pas clair comment une telle erreur de traduction a pu avoir lieu, étant donné l’absence de similarité apparente entre l’expression en arabe et la traduction qui en a été faite en hébreu et en anglais.

Lire aussi > Et si Facebook était un État ?

L’arrestation a eu lieu la semaine dernière mais l’homme a été libéré quelques heures plus tard quand la police s’est rendue compte de l’erreur, selon l’article de Haaretz. « Il y a quelques jours, un Palestinien a été arrêté pour être interrogé, car soupçonné d’incitation (à la violence) à travers sa page Facebook« , a affirmé à l’AFP une porte-parole de la police, Luba Samri. L’homme a été « immédiatement relâché« , a-t-elle ajouté. Selon Haaretz, la publication sur Facebook a, depuis, été supprimée.

Avec Belga

CIM Internet