Paris Match Belgique

Prix de l’égalité 2017 pour Mohamed El Bachiri, dont la femme a été tuée lors des attentats de Bruxelles

Mohamed El Bachiri, le 21 septembre 2017. | © BELGA/Jean Marc Herve Abelard

Société

Pour la cinquième année consécutive le Festival de l’égalité remettra le prix à une personne qui se distingue par son combat pour plus d’unité et d’égalité dans le monde.

 

C’est Mohamed El Bachiri qui recevra Le Prix de l’égalité 2017. Il succède ainsi à Reinhilde Decleir et Ish Ait Hamou qui ont gagné le prix les dernières années. Le prix lui sera décerné lors du Festival de l’égalite 2017 qui se tiendra pour la cinquième fois à Gand du 14 au 16 décembre.

Lire aussi > « Don’t Look Back In Anger » : Manchester chante Oasis en hommage aux victimes des attentats

Nous voulons mettre en lumière les âmes douces qui combattent pour plus d’unité et égalité. Plus qu’une couronne, le Prix d’égalité est une stimulation de leur engagement. (…) Nous sommes très fiers d’offrir à Mohamed El Bachiri le Prix d’égalité 2017. Cet homme très courageux est sur notre liste de souhaits comme invité au Festival depuis le 22 mars 2016. Ce jour-là, il a regardé droit vers nous devant la caméra et il nous a appelé au jihad de l’amour. Mohamed choisit le dialogue au-dessus de la confrontation et l’amour au dessus de la polarisation”  a déclaré Jan Roegiers, président de Curieus, à l’initiative de ce Festival.

Un appel au jihad de l’amour pour vaincre le terrorisme

Mohamed El Bachiri, c’est ce Belge marocain, musulman, résident de Molenbeek, papa/père, veuf, chauffeur de bus… dont la femme Loubna Lafquiri est décédée lors des attentats de Bruxelles le 22 mars 2016. Il avait alors fait une vidéo où il avait appelé au jihad de l’amour : répondre à la terreur et à la douleur par l’amour. Son plaidoyer pour plus d’humanité, fraternité et amour avait profondément frappé des millions de personne : “Pour moi, c’était un moment presque magique. Je me sentais vraiment capable de faire un lien/de connecter. C’était comme célébrer Noël avec cinq millions de personnes”.

Avec David Van Reybrouck, Mohamed El Bachiri a publié en septembre 2017 Un jihad de l’amourun mélange de poésie et de témoignage : « Bien que nous soyons très différents les uns des autres, nous nous ressemblons toujours. Ma foi en l’humanité est inébranlable (…) Je suis un jihadiste de l’amour. Ne me demandez pas de haïr, je préférerais mourir”.

CIM Internet