Paris Match Belgique

Après le permis de conduire, les Saoudiennes autorisées à entrer dans les stades

Des Saoudiennes dans les gradins du stade de Riyad, en avance pour les festivités de la fête nationale, le 23 septembre 2017. | © AFP PHOTO / Fayez Nureldine

Société

Dès 2018, les femmes seront autorisées à pénétrer dans l’enceinte de certains stades du pays.

C’est une première dans le royaume ultraconservateur de l’Arabie saoudite. Bannies des stades depuis toujours, les femmes seront bientôt autorisées à assister à des événements sportifs dans trois stades du pays.

Moins de restrictions

Sur base de la règle de séparation des sexes dans l’espace public, elles étaient interdites de gradins. Ce dimanche 29 octobre, les autorités ont annoncé que cela devrait bientôt changer. « Début de la préparation de trois stades à Ryad, Jeddah (ouest) et Dammam (est) pour accueillir des familles à partir de début 2018 », a annoncé l’Autorité générale du sport sur Twitter.

Un pas de plus vers l’assouplissement des restrictions imposées aux femmes, récemment entamé par le royaume musulman du Golfe. La décision succède à une autre annoncée en septembre par le roi Salmane d’autoriser les Saoudiennes à conduire à partir de juin 2018. Une décision historique dans le dernier pays au monde qui interdisait aux femmes de prendre le volant.

Lire aussi > Arabie saoudite : les femmes autorisées pour la première fois dans un stade

Si c’est la première fois que les Saoudiennes sont autorisées à assister à des événements sportifs en direct, elles avaient déjà été conviées à prendre place sur les gradins du stade de Ryad, à l’occasion de la fête nationale, le 23 et 24 septembre dernier. Une centaine de femmes étaient présentes.

Des Saoudiennes devant le stade de Riyad lors de la fête nationale, le 23 septembre 2017. AFP PHOTO / Fayez Nureldine

Vers une Arabie « modérée »

 

 

Dans le cadre d’un ambitieux plan de réformes économiques et sociales à l’horizon 2030 pour limiter sa dépendance au pétrole, Ryad semble assouplir certaines des restrictions imposées aux femmes et tente prudemment de promouvoir des formes de divertissement malgré l’opposition des ultraconservateurs, dans un pays où la moitié de la population a moins de 25 ans.

Mardi à Ryad, devant un forum économique baptisé le « Davos dans le désert », le prince héritier Mohammed ben Salmane, 32 ans, a promis une Arabie « modérée », en rupture avec l’image d’un pays arabe longtemps considéré comme l’exportateur du wahhabisme, une version rigoriste de l’islam qui a nourri nombre de jihadistes à travers le monde.

– Avec AFP

CIM Internet