Paris Match Belgique

#BalanceTonForum : Face au cyber-harcèlement, les internautes appellent au boycott publicitaire

Twitter a également été interpellé par la Secrétaire d'État française Marlène Schiappa. | © SIMON DAVAL / MAXPPP

Société

Après #BalanceTonPorc, #BalanceTonForum tente de toucher au portefeuille les sites où se rassemblent les cyber-harceleurs. Ou quand les hashtags déplacent des montagnes.

#BalanceTonPorc a fait l’effet d’une gigantesque giffle assénée à la face d’Internet : le moment semble – enfin – venu pour les femmes de « libérer leur parole », mais surtout de dénoncer ceux à l’origine de souffrances que notre société aurait pu éviter. Dans la vague de ce soulèvement 2.0, plusieurs autres hashtags ont émergé pour poursuivre le combat contre le sexisme et les agressions de tout type à l’encontre de celui qu’on a longtemps qualifié de « sexe faible ». Ce week-end, c’est la déclinaison #BalanceTonForum qui a pointé au sommet des mots-clefs les plus utilisés sur la plateforme Twitter.

Raids antiféministes

L’idée est simple : interpeller sur le réseau social les annonceurs présents sur le site jeuxvideo.com – racheté en 2014 par la société Webedia -, qui héberge le forum « Blabla 18-25« . Certains utilisateurs de ce dernier sont en effet accusés de cyber-harcèlement sur la personne d’autres internautes, comme les créateurs du « numéro anti-relou », depuis désactivé suite à un « trollage » massif de son initiative. Mais les attaques répétées et violentes ne sont pas une première dans le chef des « kheys » – le surnom que se donnent les membres du forum -, qui pourchassent régulièrement leurs victimes en ligne, se faisant ainsi les (in)dignes représentants du cyber-harcèlement. Si les femmes sont parmi leurs cibles préférées, les insultes ne s’arrête pas au genre : elles frappent « sans discrimination » les religions, les physiques comme la couleur de peau.

Lire aussi > Comment les créateurs d’un « numéro anti-relous » se sont retrouvés victimes de menaces de mort

©AFP PHOTO / ALAIN JOCARD

Après une lettre de la Secrétaire d’État française Marlène Schiappa et pour sanctionner cet espace essentiellement financé par la publicité en ligne, #BalanceTonForum interpelle depuis plusieurs jours les marques afin qu’elles suspendent leurs campagnes sur le site, le frappant directement à la bourse. Parmi les membres de l’action en ligne, on retrouve ainsi notamment la créatrice du Tumblr « Les mots tuent » et ex-conseillère du ministère des droits des femmes français. « Pour que ça s’arrête, il faut que la sécurité des femmes soit plus rentable pour Webedia que le harcèlement. Pure logique économique« , avait-elle lancé sur Twitter avant d’appeller au boycott.

Lire aussi > Marlène Schiappa demande à Twitter de prendre ses responsabilités contre le cyber-harcèlement

Suspension des campagnes

Une idée qui porte ses fruits, du moins auprès de certains annonceurs, comme Barilla. Contactée par LCI, la marque de pâtes italiennes a fait savoir qu’elle avait fait suspendre sa campagne sur le site. Du côté de Webedia, on assure que « des dizaines de milliers de messages » ont été supprimés du forum, notamment après que la journaliste Nadia Daam ait été harcelée et largement menacée sur les réseaux sociaux. Les trolls, eux, défendent leur « liberté d’expression » et assurent qu’ils « sont partout »… Peine perdue ?

CIM Internet