Paris Match Belgique

L’actrice Kristina Cohen déclare avoir été violée par Ed Westwick alias Chuck dans « Gossip Girl »

(montage photo) | © IMAGO/Facebook Kristina Cohen

Société

Jour après jour, les langues se délient depuis le scandale Weinstein. Lundi soir, l’actrice américaine Kristina Cohen a publié un long post Facebook dans lequel elle dénonce avoir été violée par Ed Westwick.

C’était il y a trois ans, dans l’appartement d’Ed Westwick,- révélé dans la série Gossip Girl en 2007, où il interprétait le ténébreux Chuck qui entretenait une relation toxique et abusive avec Blair-, que Kristina Cohen déclare avoir été violée par l’acteur.

Lire aussi > Harvey Weinstein accusé de 14 viols : mais que fait la police ?

Dans un long post publié sur son compte Facebook, Kristina Cohen (elle a joué de petits rôles dans Hung, The Middle) explique « il m’a maintenue et violée ». L’actrice de 27 ans détaille : « Je sortais brièvement avec un producteur qui était ami avec l’acteur Ed Westwick. C’est ce producteur qui m’a emmenée chez Ed Westwick, là où je le rencontrais pour la première fois. J’ai voulu partir quand Ed a suggéré : « nous devrions tous baiser ». Mais le producteur ne voulait pas embarrasser Ed en partant. Ed a insisté pour que nous restions dîner. J’ai dit que j’étais fatiguée et que je voulais partir, tentant de sortir de ce qui était déjà une situation inconfortable. Ed a suggéré que je me repose dans la chambre d’ami. Le producteur nous a dit que nous devions y rester 20 minutes de plus le temps que les choses se calment, et puis que nous pourrions partir. Donc je suis allée me coucher dans la chambre où je me suis finalement endormie, j’ai été réveillée brusquement par Ed, sur moi, ses doigts en moi. Je lui ai dit de s’arrêter, mais il était fort. Je l’ai repoussé aussi fort que possible, mais il a saisi mon visage dans ses mains, me secouant, me disant qu’il voulait me baiser. J’étais paralysée, terrifiée. Je ne pouvais pas parler, je ne pouvais plus bouger. Il m’a maintenue et m’a violée. C’était un cauchemar et les jours suivants n’étaient pas meilleurs ».

Cela me rend malade de voir des hommes comme Ed si respectés en public.

Et d’ajouter : « Le producteur a rejeté la faute sur moi, me disant que j’étais consentante. Me disant que je ne pouvais rien dire parce que sinon Ed enverrait des gens après moi, qu’il me détruirait et que je pourrais oublier ma carrière d’actrice. Qu’il n’y avait aucun moyen de dire qu’Ed m’ait ‘violée’ et que je ne pouvais pas être ‘cette fille’. Et pendant longtemps, je l’ai cru. Je ne voulais pas être ‘cette fille’. Mais je réalise maintenant de quelle façon les hommes qui ont du pouvoir s’attaquent aux femmes, et comment cette tactique est si fréquemment utilisée dans notre industrie, et sûrement dans de nombreuses autres. Cela me rend malade de voir des hommes comme Ed si respectés en public. Il est reçu dans de prestigieux endroits comme à l’université d’Oxford où il est présenté comme l’une des « personnalités qui façonnent le monde ». Comment cela va se terminer ? Des personnes comme Ed utilisent leur célébrité et leur pouvoir pour violenter et intimider, mais continuent de recevoir tous les honneurs du monde. J’espère que mon témoignage aidera les autres victimes à comprendre qu’elles ne sont pas seules, qu’elles ne sont pas responsables, et que ce n’est pas de leur faute ».

L’acteur a quant à lui réagit quelques heures plus tard, affirmant par le biais du même réseau social : « Je ne connais pas cette femme. Je n’ai jamais forcé de quelque manière que ce soit une femme. Je n’ai assurément jamais commis de viol ».

Suite à son témoignage sur Facebook, l’actrice a porté plainte, rapporte Belga. La police de Los Angeles, le LAPD, a ouvert une enquête. « Cohen est venue à la station de police d’Hollywood pour remplir un rapport pour agression sexuelle », a déclaré leur porte-parole à Us Weekly. Ed Westwick, alias Chuck Bass, devra répondre de ses actes devant la justice.

L’acteur joue actuellement dans la série White Gold diffusée sur la BBC et disponible sur Netflix depuis le 14 septembre. Reste à voir si face à ces accusations, le géant américain du streaming décide de retirer la série, comme il l’a fait pour House of Cards dernièrement, Kevin Spacey ayant été accusé d’agressions sexuelles.

CIM Internet