Paris Match Belgique

Qui est Benjamin Brafman, l’avocat qui va défendre Harvey Weinstein ?

Benjamin Brafman. | © PHOTOPQR/LE PARISIEN

Société

L’un des avocats les plus célèbres des États-Unis Benjamin Brafman va assurer la défense de Harvey Weinstein, accusé de 14 viols.

Quel est le point commun entre Jay-Z, Dominique Strauss-Kahn, Michael Jackson et Harvey Weinstein ? Non, il ne s’agit pas de la taille de leurs mains. Ils ont tous les trois été défendus par un seul et même avocat : Benjamin Ben Brafman.

Il est l’un des avocats les plus célèbres des États-Unis. Repéré pour son talent oratoire hors pair, il a défendu les plus grands noms d’Hollywood et du monde des affaires. Une, en particulier, lui vaudra la réputation d’as du bagout qu’il s’est forgé : celle de Dominique Strauss-Kahn. Aujourd’hui appelé pour défendre l’homme le plus puissant d’Hollywood accusé par un peu moins d’une centaine de femmes, Benjamin Brafman poursuit son ascension remarquée devant le barreau new-yorkais.

Affaire DSK : un coup de maître

En mai 2011, alors qu’il avait déjà fait parler de lui avec la défense du rappeur P. Diddy alias Sean Combs (accusé en 1991 d’être en possession d’une arme dans une boîte de nuit), Benjamin Brafman est sollicité par William Taylor, l’avocat de DSK à Washington. Une opportunité rêvée qu’il saisit à bras le corps afin d’exécuter à 63 ans le coup de maître de sa carrière. Après être parvenu à faire tomber les charges pénales contre celui qui était accusé d’agression sexuelle, de tentative de viol et de séquestration par Nafissatou Diallo, l’avocat brille de plus belle. « Ce cas a captivé le monde pendant plusieurs semaines. J’étais déjà très respecté à New York et aux États-Unis, mais cela m’a donné une nouvelle notoriété », raconte-t-il à Libération.

Benjamin Brafman (à gauche) et Dominique Strauss-Kahn, le 6 juin 2011. AFP PHOTO/POOL/Todd HEISLER / AFP PHOTO / POOL / todd heisler

Little Big Man

Issu d’une famille juive orthodoxe de survivants de l’Holocauste, celui qui se surnomme lui-même « le petit juif de Brooklyn » gravit rapidement les échelons jusqu’à devenir « l’avocat dont chacun doit avoir le numéro de téléphone, quand il a des ennuis », estimait le New York Magazine dans un article titré Little Big Man. Benjamin Brafman démarre ainsi sa carrière dans la défense de « truands de moyenne envergure » tels que le mafieux Sammy Gravano (aka « Le Taureau ») ou encore Milton Balkany, un rabbin de Brooklyn accusé d’extorsion de fonds en 2010.

Lire aussi > Bill Cosby : après que son avocat ait renoncé à le défendre, le procès repoussé au printemps 2018

En 2016, le scandale du Daraprim (un médicament utilisé pour soigner l’infection d’un parasite mortel, notamment chez les séropositifs) lui glisse le dossier de Martin Skreli entre les mains. Accusé d’avoir fait flamber le prix d’un médicament classé essentiel par l’OMS (une charge passant de 14 à 750 dollars), l’entrepreneur de la pharmacie Martin Shkreli devenu l’homme « le plus détesté des USA » bénéficiera ainsi des coups d’éclats et plaidoieries magistrales de Brafman.

Martin Skreli (à gauche) et Benjamin Brafman, le 4 février 2016. AFP PHOTO / Brendan Smialowski

Nouveau client

Parmi ses victoires au tribunal, l’avocat de 69 ans compte également le célèbre rappeur Jay-Z, chéri de Beyoncé, ainsi que le King of Pop Michael Jackson. Une clientèle « people » qui prend encore de l’ampleur avec un nouveau nom, celui d’Harvey Weinstein. En effet, d’après une déclaration transmise ce mercredi 8 novembre, le magnat d’Hollywood accusé de harcèlement, de viol et d’agressions sexuelles à répétition par de nombreuses actrices devrait voir sa défense assurée par Me Brafman.

Lire aussi > Harvey Weinstein accusé de 14 viols : mais que fait la police ?

Un lourd dossier portant sur les accusations de l’actrice new-yorkaise Paz de la Huerta, qui a affirmé avoir été violée en 2010 par le producteur déchu d’ Hollywood, et sur lequel une enquête est actuellement en cours à New York, à Londres et à Los Angeles. Outre Benjamin Brafman, Harvey Weinstein devrait également être représenté par l’avocate Blair Berk, qui a défendu, par le passé, Mel Gibson, Britney Spears, Halle Berry ou Lindsay Lohan.

CIM Internet