Paris Match Belgique

En Indonésie, un musée propose de prendre la pose avec Hitler devant Auschwitz

indonésie hitler

Une statue en cire d'Hitler, "l'une des figurées préférées" du musée. | © AFP PHOTO / HENRYANTO

Société

Entre Dark Vador et le président indonésien, il est possible de prendre un selfie avec le Fürher en cire dans un musée de Yogyakarta. Une attraction « écœurante » mais très populaire en Indonésie. 

À De Mata, un musée indonésien consacré au travail de la cire et aux effets spéciaux, les visiteurs font comme chez Madame Tussauds : des selfies avec les statues imparfaites. Et selon le directeur marketing du musée, l’une de leurs « figures préférées » n’est autre que le Fürher placé devant l’entrée du camp d’Auschwitz-Birkenau. De nombreuses photos montrent en effet des visiteurs posant aux côtés de la statue, certains souriant et exécutant même le salut nazi, a repéré l’Express.

Lire aussi > « Papy était-il un nazi ? » : un livre pour démasquer les collabos

Le directeur marketing explique à l’Associated Press que personne « ne s’est jamais plaint car la plupart de nos visiteurs sont là pour s’amuser et ils savent que ce musée est fait pour se divertir ». Jusqu’à aujourd’hui. L’attraction qui trône dans le musée depuis 2014 a suscité de nombreuses réactions. L’ONG Human Rights Watch l’a qualifiée d’« écoeurante », rapporte le New York Times.

Lire aussi > Le téléphone rouge d’Adolf Hitler vendu aux enchères pour 230 000 euros

Arrière-plan dégoûtant

Du côté du centre américain Simon-Wiesenthal, qui lutte contre l’antisémitisme et le racisme, le rabbin Abraham Cooper a jugé l’arrière-plan d’Auschwitz « dégoutant »« Il est difficile de trouver les mots pour dire à quel point c’est méprisable. Le fond est dégoûtant. Il tourne en ridicule les victimes qui sont allées à Auschwitz et n’en sont jamais revenues », a-t-il dénoncé, rapporte Franceinfo.

Selon l’Express, le musée a été contraint de retirer la statue de sa collection. « Nous ne voulons pas provoquer de polémique. Notre but avec cette statue était d’éduquer », a déclaré le responsable de l’établissement qui l’a remise dans l’entrepôt du musée.

Enregistrer

CIM Internet