Paris Match Belgique

Pour la première fois, une poupée Barbie porte le hijab

Ibtihaj Muhammad au prix du magazine Glamour de la Femme de l'année, le 13 novembre 2017. | © BELGA/AFP PHOTO/ANGELA WEISS

Société

La groupe Mattel vient de dévoiler pour la première fois dans l’histoire de Barbie une poupée qui porte le hijab, inspirée de la championne Ibtihaj Muhammad, la première athlète voilée à représenter les États-Unis aux Jeux olympiques de Rio en 2016.

 

Après avoir sorti en 2016 une poupée à l’effigie de la gymnaste noire américaine Gabby Douglas, championne olympique lors des jeux de Londres en 2012, le géant américain Mattel investit une nouvelle fois le monde du sport en dévoilant une Barbie qui porte le voile, et qui fait partie de sa collection « Sheroes » : ces héroïnes de quotidien qui incarnent la femme d’aujourd’hui et qui se distinguent par leur combat, leur parcours.

Lire aussi > Quand Barbie brise les tabous sur Instagram

« Nous sommes ravis d’honorer Ibtihaj Muhammad avec une poupée Barbie unique ! Ibtihaj continue d’inspirer partout les femmes et les jeunes filles pour qu’elles repoussent toutes les barrières » a déclaré Barbie sur son compte Instagram.

En effet, la poupée a été fabriquée en l’honneur de l’escrimeuse étasunienne, Ibtihaj Muhammad, 31 ans, qui est devenue la première athlète voilée à participer aux Jeux olympiques en 2016. Sur  Twitter, la médaillée de bronze championne du sabre a déclaré : « Je suis si fière de savoir que des petites filles du monde entier vont désormais pouvoir jouer avec une Barbie qui a choisi de porter le hijab ».

Lire aussi > Nike lance son premier hijab de sport

Reçue par l’ancien président américain Barack Obama à la Maison Blanche en juillet 2016, l’escrimeuse avait affirmé se battre quotidiennement : « Quand je pense à tous ceux qui m’ont précédée et qui se sont battus contre l’intolérance et la haine, je me dis que je dois poursuivre ce combat, non seulement pour moi, mais aussi pour ma communauté ». La poupée sera commercialisée en ligne courant 2018 selon l’AFP.

CIM Internet