Paris Match Belgique

(VIDEO) Sous les balles, un soldat nord-coréen tente de fuir vers la Corée du Sud

Vidéo Société

Le militaire faisant défection a franchi à toute allure la frontière avec le Sud, pourchassé par les balles des soldats nord-coréens.

Le 13 novembre dernier, un soldat nord-coréen a brièvement franchi la frontière avec le Sud du pays tandis qu’il était à la poursuite d’un soldat faisant défection.

Course poursuite

Diffusées ce mercredi 22 novembre après avoir été rendues publiques par le Commandement des Nations unies en Corée (UNC), les images sont aussi spectaculaires qu’effrayantes. Depuis une caméra de vidéosurveillance, on assiste à la fuite d’un militaire nord-coréen poursuivi par d’autres soldats armés. L’un d’entre eux, pris dans la course, a ainsi franchi la ligne de démarcation militaire (LDM) avec le Sud, violant l’accord d’armistice de 1953.

Lire aussi > Visite guidée dans la zone interdite entre les deux Corées

La scène s’est déroulée au niveau de la « zone commune de sécurité » (JSA) à Panmunjom, le seul secteur de la zone démilitarisée (DMZ) où les deux armées rivales du Nord et du Sud se face. Or, il est très rare que des militaires nord-coréens passent au Sud par la JSA, qui s’avère être avant tout une attraction touristique pour les étrangers visitant la Corée du Sud.

Grièvement blessé et hospitalisé

La vidéo montre le militaire en fuite assailli par les balles nord-coréennes qui tentent de l’empêcher de passer la frontière. Très grièvement blessé, le transfuge a ensuite été secouru par trois militaires sud-coréens qui l’ont récupéré en rampant. Actuellement, l’homme est toujours hospitalisé côté Sud.

Lire aussi > Corée du Nord : Une Française au pays de Kim Jong-un

L’UNC a « demandé une réunion pour discuter de notre enquête et des mesures pour empêcher de telles violations futures », a déclaré son porte-parole le colonel Chad Carroll. « Les conclusions clé de l’équipe spéciale d’enquête sont que l’APC (Armée nord-coréenne) a violé l’accord d’armistice en tirant au-delà de la LDM et en franchissant temporairement la LDM », a-t-il ajouté. Comme le rapporte l’AFP, cette défection est intervenue à un moment particulièrement tendu dans la péninsule, en raison de la poursuite des programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord.  Les militaires sud-coréens et le personnel américain situés près de la ligne de démarcation n’ont pas ouvert le feu, a par ailleurs relevé le colonel qui a salué leur sang froid, alors que toute riposte venant du Sud aurait pu déclencher des incidents bien plus graves.

– Avec AFP

CIM Internet