Paris Match Belgique

Miss Irak, Miss Israël et un selfie qui dérange

Le cliché n'a pas récolté que des likes... | © DR

Société

« Paix et amour », proclame un message en anglais sous le selfie. Pourtant, depuis qu’elle l’a mis en ligne, Sarah Idan a déclenché les passions car à côté de la représentante de l’Irak au concours de Miss Univers, pose Miss Israël.

Le cliché a récolté en une semaine plus de 3.600 « likes » mais il a aussi déclenché une avalanche de commentaires, certains positifs et d’autres négatifs. Face au tollé, Sarah Idan, 27 ans, dont le pays ne reconnaît pas l’Etat hébreu et est toujours techniquement en état de guerre avec lui, a publié un texte d’explication en arabe. Elle y affirme ainsi que Miss Israël, Adar Gandelsman, lui a « dit espérer qu’il y aurait un jour la paix entre les deux religions (juive et musulmane) et que ses enfants ne seraient pas obligés de faire le service militaire », obligatoire dans l’Etat hébreu pour les hommes comme les femmes.

Elle m’a demandé de prendre une photo et j’ai accepté en disant que moi aussi j’espérais la paix et je voulais aider à faire passer le message. Cette photo ne signifie pas que je soutiens le gouvernement israélien ou sa politique envers les pays arabes. Je m’excuse auprès de tous ceux qui y ont vu une insulte à la cause palestinienne.

Sarah Idan, Miss Irak

Musulmane, Sarah Idan est née à Bagdad. Après son bac, elle a travaillé à partir de 2008 avec l’armée américaine, qui avait envahi l’Irak en 2003. Elle a dit également avoir servi dans l’armée irakienne. La jeune femme a ensuite émigré aux Etat-Unis où elle a obtenu un diplôme de vocalise à Los Angeles. Adar Gandelsman, 19 ans, elle, a aussi posté un cliché avec sa concurrente irakienne sur Instagram et inscrit en commentaire: « Voici Miss Irak et elle est géniale ». Un selfie avec une autre Miss Israël avait déjà provoqué un scandale lors de Miss Univers 2014, cette fois avec la représentante du Liban.

CIM Internet