Paris Match Belgique

Le Colorado évite un massacre façon Colombine préparé sur Snapchat

Ce sont des messages postés sur Snapchat qui ont permis d'alerter les autorités. | © AFP PHOTO / Robyn BECK

Société

Un élève américain et plusieurs de ses camarades ont été arrêtés ou interrogés au sujet d’un projet de fusillade communiqué via Snapchat. Des faits qui ne sont pas sans rappeller la tuerie de Colombine, survenue il y a 18 ans dans le même État.

Si les élèves des écoles de Telluride (Colorado) ont eu la bonne nouvelle de voir annuler leurs cours lundi, la raison de cette fermeture soudaine est particulièrement sordide et interpellante. Les autorités ont en effet découvert sur les réseaux sociaux des menaces selon lesquelles un élève s’apprêtait à tirer sur ses camarades ce jour-là. C’est principalement sur Snapchat que ce massacre « dans le style de la tuerie de Columbine » se préparait, selon les autorités. Une bombe qui devait exploser lundi avait été placée aux abords du lycée de Telluride, indique ABC News. Un élève a été arrêté et placé en garde à vue alors que cinq autres ont été interrogés par les enquêteurs.

Des armes chez le suspect

C’est un étudiant qui a alerté dimanche son lycée de possibles menaces. Les autorités ont immédiatement été prévenues, prenant très au sérieux ces informations alors que de nombreuses fusillades ont eu lieu ces derniers temps aux États-Unis. La tension est montée d’un cran lorsque les agents qui fouillaient la maison du lycéen soupçonné ont découvert chez lui un fusil et un revolver. Trois écoles ont immédiatement été mises au courant qu’elles allaient devoir fermer le lundi pendant que les enquêteurs vérifiaient qu’aucune menace ne pouvait être mise à exécution. Le FBI s’est également rendu sur place.

©AFP Photo by Mark LEFFINGWELL – Au lendemain de la tuerie de Colombine, dans le Colorado.

C’est la crainte de voir se produire un nouveau Columbine qui a poussé les autorités à prendre toutes leurs précautions. Le 20 avril 1999, dans le Colorado, Dylan Klebold et Eric Harris ont pénétré dans leur lycée armé, tué 12 lycéens et un professeur et blessé 24 autres personnes avant de se suicider.

CIM Internet