Paris Match Belgique

Indépendante, fatale, loser : « la femme » selon les comédiennes de King Kong Théorie

Vidéo Société

Les comédiennes de la pièce de théâtre King Kong Théorie, actuellement jouée au TTO, répondent personnellement à la question « C’est quoi être une femme, en 2017 ? »

Sur les planches comme dans la vie, elles sont féroces et fragiles. Tantôt subtiles, tantôt rentre-dedans. Parfois fatiguées, souvent engagées. Mais des femmes, toujours – qu’importe les stéréotypes que le mot renferme, encore aujourd’hui. Sur la scène du Théâtre de la Toison d’Or (TTO) depuis le 25 janvier, Marie-Noëlle Hébrant, Maud Lefebvre et Delphine Ysaye sont entières et colossales de talent, d’envie et d’émotion. Elles y interprètent le texte de la féministe rock’n’roll Virginie Despentes, King Kong Théorie.

Virginie Despentes
©Jean-Francois PAGA/Leemage – Virginie Despentes est également l’autrice d’Apocalypse Bébé et Baise-moi, dont elle est aussi la réalisatrice de l’adaptation au cinéma.

« J’écris de chez les moches, pour les moches, les frigides, les mal baisées, les imbaisables, toutes les exclues du grand marché à la bonne meuf, aussi bien que pour les hommes qui n’ont pas envie d’être protecteurs, ceux qui voudraient l’être mais ne savent pas s’y prendre, ceux qui ne sont pas ambitieux, ni compétitifs, ni bien membrés. Parce que l’idéal de la femme blanche séduisante qu’on nous brandit tout le temps sous le nez, je crois bien qu’il n’existe pas », commence l’essai, écrit avec le langage des tripes, de la rue et de l’expérience. Face au public, Maud, Marie-Noëlle et Delphine se l’approprient, l’embrassent, l’endossent, le crachent à qui veut l’entendre, avec en filigrane toujours la même question : « mais qu’est-ce c’est au fond, être une femme ? »

Pour Paris Match, elles répondent, cette fois seules sur scène, en reprenant les grandes thématiques de la pièce : la femme loser, l’indépendante, la femme fatale, celle qui est violentée et enfin, la femme King Kong.

La pièce King Kong Théorie se joue au TTO du 21 mars au 12 mai 2018.

CIM Internet