Paris Match Belgique

Condamné à 20 ans de prison, un ex-général croate se tue en plein procès en buvant du poison

L'un des anciens chefs militaires des Croates de Bosnie, Slobodan Praljak, au Tribunal pénal international de La Haye (Pays-Bas), le 29 novembre 2017. | © Capture d'écran

Société

S’opposant fermement à son jugement, Slobodan Praljak s’est donné la mort en pleine salle d’audience en avalant du poison.

La sentence est tombée, mais Slobodan Praljak ne l’a pas supportée. Jugé au Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie aux côtés de cinq autres anciens dirigeants et chefs militaires des Croates de Bosnie, l’homme de 72 ans s’est donné la mort en avalant du poison en pleine salle d’audience.

Lire aussi > Ratko Mladic, alias « le boucher des Balkans », condamné à perpétuité

Après avoir entendu la confirmation de sa condamnation à 20 ans de prison, l’accusé à crié : « Praljak n’est pas un criminel » avant d’avaler le contenu empoisonné d’une fiole sous les yeux d’une audience mal à l’aise. « Je viens de boire du poison », a-t-il confirmé, s’opposant fermement à son jugement.

Héros ou criminel

En début d’après-midi, ce mercredi 29 novembre, le Tribunal a annoncé que l’homme avait été pris en charge et recevait des « soins médicaux » à la suite de son acte. Mais plus tard, son décès a été annoncé. L’ex-haut responsable des forces croates de Bosnie « est mort dans un hôpital de La Haye après avoir bu du poison » dans la salle d’audience, a annoncé l’agence officielle croate Hina.

Accusé notamment de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité commis lors de la guerre en Bosnie (1992-1992), l’homme était néanmoins resté un héros aux yeux de nombreux Croates pour avoir défendu son peuple et son pays.

– Avec AFP

CIM Internet