Paris Match Belgique

Au-delà des paysages de rêve, l’enfer de la vie dans les îles grecques

Des réfugiés syriens jouent dans les déchets derrière le port du Pirée | © Belga

Société

L’organisation Oxfam lance vendredi et jusqu’au 21 décembre une opération baptisée #OpenTheIslands afin de sensibiliser les décideurs politiques et citoyens à la situation critique des plus de 15 000 migrants présents dans les îles grecques de Lesbos, Chios, Samos, Kos et Leros.

Cette opération s’inscrit dans une optique plus globale appelant l’Union européenne à plus d’humanité, ainsi que l’explique Oxfam dans un communiqué. L’organisation appelle les décideurs européens ainsi que le gouvernement grec à transférer les demandeurs d’asile dans les plus brefs délais en Grèce continentale et estime que la Belgique a également un rôle à jouer.

Lire aussi > De Lesbos à Bruxelles, une course de 3 000 km pour soutenir les migrants

Oxfam souhaite que tous les demandeurs d’asile sur le territoire grec bénéficient de la protection et de l’assistance dont ils ont besoin, y compris l’aide à l’extension de logements adéquats et sûrs et l’accès aux services sur le continent. Selon Oxfam qui cite des chiffres du gouvernement grec, les îles hébergeaient, au 20 novembre dernier, 15 396 personnes, dont 12 554 dans des infrastructures censées offrir de la place pour 5 576 personnes. De nombreux rapports mettent en lumière les conditions de vie dégradantes et inhumaines, rappelle Oxfam.

CIM Internet