Paris Match Belgique

Un prêtre espagnol a utilisé le postérieur de Jésus comme capsule temporelle

La statue provient de la cathédrale de Burgo de Osma. | © Da Vinci Restauro

Société

Un parchemin du 18ème siècle vient d’être découvert dans une cavité cachée derrière les fesses d’une statue du Christ.

Envoyées en orbite ou enterrées six pieds sous terre, les capsules temporelles sont généralement précieuses, témoins d’un temps qui n’est plus. Mais que dire de celle datant de 1777, que l’on retrouve dans le postérieur d’une statue de Jésus près de 250 ans plus tard ? « C’est incroyable », répond un historien espagnol du nom de Efren Arroyo au Sun, face à la découverte, faite en Espagne. « Parce que c’est réellement unique de retrouvé cachés des documents écrits dans de telles statues ». Et d’autant plus derrière les fesses du Christ.

Lire aussi > Chine : des ouvriers font la surprenante découverte de cinq œufs… de dinosaures 

©Da Vinci Restauro

L’idée originale est à attribuer à un prêtre espagnol qui, au 18ème siècle, décida de placer un parchemin roulé là où personne n’aurait l’idée d’aller le chercher : dans une petite cavité située à l’arrière de la statue de la cathédrale de Burgo de Osma. Ce n’est que tout récemment que des restaurateurs d’art de l’entreprise Da Vinci Restauro ont fait l’étonnante découverte – celle de toute une vie.

Si les restaurateurs n’ont d’abord rien noté de particulier, ils ont ensuite décelé une petite ouverture dans le postérieur de la sculpture de bois, cachée par un vieux morceau de tissu. À l’intérieur de celle-ci se trouvait le message caché du prêtre, raconte également le New York Post.

Lire aussi > Une cavité aussi volumineuse qu’un avion découverte dans la pyramide de Khéops 

©Da Vinci Restauro

La note écrite est une véritable capsule temporelle de l’époque, couvrant un large éventail de sujets, de l’état de l’Espagne en 1777 au effets du typhus, en passant par les tendances locales et célébrités d’alors. Un document écrit dans l’espoir qu’il parviendrait aux générations futures, sans savoir exactement quand il ressurgirait des tréfonds de la statue.

CIM Internet