Paris Match Belgique

Banksy dévoile deux nouvelles œuvres en Cisjordanie

banksy

"Peace on Earth", l'une des deux oeuvres. | © DR

Société

Alors que la décision de Donald Trump embrase le Proche-Orient, l’artiste Banksy fait mouche avec ses deux nouvelles œuvres bourrées de sens. 

Après avoir créé le « Walled off », l’hôtel avec « vue sur mur » entre Israël et la Palestine, Banksy interpelle une nouvelle fois sur les conditions de vie à Bethléem grâce à deux nouvelles œuvres, a repéré Ulyces. Au lendemain de la décision de Donald Trump sur Jérusalem, la première baptisée « Peace On Earth » prend tout son sens. L’astérisque qui l’accompagne, libre interprétation de l’Etoile de Bethléem par l’artiste, précise toutefois que « des conditions générales s’appliquent ».

Lire aussi > Banksy organise une « cérémonie d’excuses » en Cisjordanie pour le centenaire de la déclaration Balfour

Si le magazine français rapporte que les fresques sont apparues le 2 décembre, soit quatre jours avant la décision du président américain de reconnaitre officiellement Jérusalem comme capitale d’Israël, Banksy a presque prédit l’avenir. Lors de sa première visite à Bruxelles, le premier ministre israélien Benjamin Nétanyahou a enfin déclaré que cette reconnaissance « rend la paix possible » au Proche-Orient. « Jérusalem est la capitale d’Israël, personne ne peut le nier (…) Cela rend la paix possible car reconnaître la réalité est la substance de la paix ».

Lire aussi > Banksy rend hommage à Basquiat avec deux œuvres à Londres

Breaking the Wall

La deuxième œuvre montre deux chérubins aux allures de braqueurs. Placés sur la barrière de Cisjordanie, ils tentent d’élargir une faille avec un pied de biche pour faire tomber le mur, long de 700 km.

banksy

CIM Internet