Paris Match Belgique

Keaton Jones : Harcelé à l’école, puni pour les idées de sa famille

Sur les réseaux sociaux, le jeune Keaton Jones a été considéré comme un héros. | © Facebook : Keaton Jones

Société

Le jeune Keaton se retrouve doublement harcelé. D’abord à l’école pour ce qu’il est et aujourd’hui, sur les réseaux sociaux pour les idées de sa famille.

 

Tout avait pourtant parfaitement bien commencé. Un message poignant, filmé sur le vif, pour dénoncer le harcèlement scolaire. Le 8 décembre dernier, Keaton Jones suscitait l’émoi général sur la toile. Face caméra, les larmes aux yeux, ce jeune Américain du Tennesse racontait le harcèlement dont il était victime sur les bancs de l’école. Un cri du cœur partagé par sa mère sur les réseaux qui a immédiatement touché celui de milliers d’internautes et mobilisé le soutien d’une horde de stars.

Lire aussi > Harcelé à l’école, il émeut la toile et reçoit le soutien d’une armée de stars

Justin Bieber, Millie Bobbie Brown, Chris Evans, Demi Lovato, Katy Perry,… La liste est longue. Touchées par l’appel au secours du jeune Keaton, pléthore de célébrités ont partagé des messages emprunts de gentillesse et de générosité, dénonçant le harcèlement et appelant à l’amour et la tolérance. Très vite, avec 22 millions de vues et plus de 500 000 partages en à peine quelques jours, la vidéo fait du jeune garçon un véritable héros, visage du harcèlement et porte-parole des milliers de ses victimes.

Emballement général

Seulement, voilà. Parmi les nombreux internautes qui ont soutenu Keaton (#StandWithKeaton), certains ont pointé du doigt l’autre facette de cette triste histoire. Plusieurs photos compromettantes postées sur Facebook et sur Twitter ont fait l’objet d’accusations portées sur la mère du petit Keaton, Kimberly Jones. Sur ces photos, on peut voir la famille Keaton poser fièrement au côté du drapeau confédéré, symbole de la période esclavagiste et à présent des suprémacistes blancs. Il n’en fallait pas plus pour que Mrs. Jones soit accusée de racisme… et qu’elle supprime aussitôt sa page. Car les accusations ne s’arrêtent pas là.

Racisme et escroquerie

La mère de famille a également été taxée de tirer profit de la détresse de son fils. Dans le week-end suivant l’emballement médiatique autour de son fils, dess cagnottes collaboratives s’élevant à plusieurs milliers de dollars ont été lancées dont au moins une au nom de Mrs. Jones. Suspendue depuis, la sœur de Keaton, Lakyn Jones, a néanmoins démenti l’existence de cette cagnotte, expliquant sur Twitter qu’aucun membre de la famille n’avait souhaité récolter de l’argent. La fille de Kimberly s’est également empressée de faire taire les multiples rumeurs circulant autour de la vidéo de son frère devenue virale. « Ceux qui nous connaissent, moi et ma famille, savent que nous ne sommes pas racistes », a réagi l’aînée de la fratrie. Interviewé ce mardi par CBS, Keaton à lui-même commenté : « Ce ne sont que deux photos – deux photos sur toute ma vie où j’apparais près d’un drapeau confédéré. C’était ironique, c’était marrant ».

Lire aussi > Mouvements racistes : la face sombre de l’Amérique

Mais les arguments de la famille Jones n’auront pas suffi à convaincre tout le monde. Plusieurs personnalités ont ainsi fait marche arrière en supprimant leur post, une fois les accusations devenues publiques. Newsweek a notamment rapporté que Rihanna avait supprimé son message posté sur Instagram, appelant le jeune Keaton de héros, pour le remplacer par un autre, évoquant deux jeunes filles victimes de harcèlement qui se sont suicidées en novembre dernier aux États-Unis. « Nous perdons nos bébés à cause du harcèlement !!! Transmettez à vos enfants l’amour et l’égalité », a écrit la chanteuse.

Rien pour légitimer le harcèlement

En deux temps trois mouvements, les Jones sont passés de la famille la plus aimée à la famille la plus détestée des États-Unis, des critiques jusqu’aux menaces abondant de toutes parts sur les réseaux. À tel point que le discours du jeune Keaton a été remis en cause, certains le soupçonnant de mentir sur le prétendu rejet dont il témoigne, d’autres l’accusant d’avoir insulté certains de ses camarades noirs. Interrogé par USA Today, le directeur du collège de Keaton, Greg Clay, a indiqué ne pas être au courant de ce cas de harcèlement, ajoutant que l’incident raconté dans la vidéo datait déjà de plusieurs semaines. « Ce n’est pas aussi endémique que la vidéo voudrait vous faire croire (…) Je peux vous dire que des mesures ont été prises avec les enfants », a-t-il déclaré, assurant que des mesures supplémentaires contre le harcèlement scolaire seraient menées au sein de son établissement.

Lire aussi > Après des lettres de menaces, cette élève victime de harcèlement reçoit des messages d’amour

Face à ce retour de bâton, d’autres célébrités ont préféré élever la voix afin de rappeler l’essentiel : le harcèlement. Tout comme beaucoup d’autres internautes, plusieurs ont renouvelé leur soutien, insistant sur le fait que rien ne pouvait légitimer le harcèlement scolaire et que le jeune Keaton n’était pas responsable des positions douteuses de sa mère. Si l’émotion générale suscitée par Keaton s’est retrouvée ébranlée par la polémique qui s’en est suivie, elle aura servi, estiment certains, à sensibiliser une nouvelle fois sur ce problème majeur qu’est le harcèlement. Et de rappeler l’urgence à y remédier.

Traduction : « Qu’est-ce qui ne va pas dans ce putain de monde ? Depuis quand est-ce qu’on tient un enfant responsable des actions de ses parents ? Nous ne savons toujours pas tout sur le compte de sa mère, mais dans tous les cas comment pourrions-nous approuver le harcèlement basé sur les actions de quelqu’un d’autre ? »

À l’heure actuelle, Keaton Jones continue de recevoir de nombreux messages de soutien sur les réseaux. Ce lundi, il a notamment été invité à visiter le stade de football de sa région et de rencontrer en personne les joueurs Jayson Swain et Jarrett Guarantano.

Traduction : « J’ai donc eu la chance de passer la journée avec mon nouveau meilleur pote, Keaton. C’était incroyable de faire sa connaissance et de réaliser que nous avons beaucoup de points communs. Ce mec est très spécial et a changé ma vie pour toujours. Maintenant j’ai le petit frère que j’ai toujours voulu! Que Dieu vous bénisse mon homme. »

CIM Internet