Paris Match Belgique

Au moins 6 700 Rohingyas tués lors d’attaques en Birmanie

Le camp de réfugiés de Thankhali à Cox's Bazar, le 2 décembre 2017. | © AFP PHOTO / Ed JONES

Société

Parmi les 6 700 Rohingyas tués, au moins 730 sont des enfants âgés de moins de cinq ans, note l’association humanitaire.

Selon des études réalisées par Médecins sans Frontières (MSF), au moins 6 700 Rohingyas ont été tués en Birmanie dont au moins 730 enfants, indique ce jeudi 14 décembre Médecins Sans Frontières.

Plus de 700 enfants de moins de 5 ans

« Des études faites par MSF dans des camps de réfugiés au Bangladesh estiment qu’au moins 9 000 Rohingyas sont morts au Myanmar (Birmanie), dans l’État de Rakhine, entre le 25 août et le 24 septembre. Étant donné que la violence était la cause de 71,7 % des décès déclarés, on estime qu’au moins 6 700 Rohingyas, pour les estimations les plus prudentes, ont été tués, dont au moins 730 enfants âgés de moins de cinq ans », précise MSF. « Les nombres de décès sont vraisemblablement sous-estimés parce que nous n’avons pas étudié tous les camps de réfugiés au Bangladesh et que les études n’incluent pas les familles qui n’ont jamais pu sortir du Myanmar », précise le Dr Sydney Wong, directeur médical de MSF. « Nous avons entendu des personnes raconter que des familles entières avaient péri après qu’elles ont été enfermées dans leur maison qu’ils ont incendiée ».

Lire aussi > Omar Sy et Jérôme Jarre se mobilisent depuis le Bangladesh pour dénoncer le sort des Rohingyas

En octobre dernier, l’ONU indiquait que 582 000 Rohingyas avaient fui la Birmanie pour se réfugier au Bangladesh voisin depuis le 25 août, s’inquiétant ainsi de la situation de milliers de personnes bloquées à la frontière. Un chiffre en augmentation de 45 000 réfugiés par rapport au chiffre de 537 000 fourni au cours du week-end, précisait à l’époque le Haut-Commissariat de l’ONU aux réfugiés (HCR).

  • – Avec Belga
CIM Internet