Paris Match Belgique

Pour lutter contre la fin de la neutralité du net, VICE veut créer son propre réseau Internet

Fondé comme un simple webzine en 1994, VICE est aujourd'hui une vaste entreprise médiatique... qui compte bien jouer son rôle. | © Flickr/Keenan Pepper

Société

Le magazine international VICE veut tenter de devenir un fournisseur d’accès à Internet local dans sa lutter pour la neutralité du net.

 

C’était l’un des principes fondateurs d’Internet, tel qu’on l’avait rêvé à ses débuts et qu’il fonctionnait encore jusqu’ici aux États-Unis… jusqu’à hier. Ce 14 décembre 2017, l’Amérique de Donald Trump a enterré le principe de neutralité du net, en autorisant théoriquement les fournisseurs d’accès à moduler la vitesse de débit à leur guise. Les défenseurs de la neutralité craignent désormais que ceux-ci ne créent un « Internet à deux vitesses », en faisant payer davantage pour une vitesse plus rapide, ou en bloquant certains services qui leur feraient concurrence.

Lire aussi > L’administration Trump pourrait liquider la neutralité du net

Et pour le magazine d’origine canadienne VICE, qui a aujourd’hui ses rédactions dans une quarantaine de pays à travers le monde dont aux États-Unis, cette perspective est intolérable. « Internet est trop important pour qu’on ne se fie aux politiciens et aux grandes entreprises pour le protéger », peut-on lire dans un article publié ce 14 décembre. VICE y fait l’éloge des start up, ASBL et petites communautés américaine qui ont bâti leurs propres réseaux capable de rivaliser avec ceux des grandes entreprises d’accès : en se concentrant davantage sur l’intérêt de leurs clients ou de leur communauté plutôt celui de leur dirigeant, ces modèles – tels que NYC Mesh et Equitable Internet Initiative – sont parvenus à rester fidèles à leur vie privée et au respect de la neutralité du web.

©Flickr/Marciello Graciolli

Et après cette constatation, VICE a décidé de passer à l’étape suivante : fournir lui aussi des connexions pour le voisinnage de ses bureaux de Brooklyn, en mettant au point son propre réseau. Celui-ci « sera connecté au vrai Internet et sera supporté par la fibre privenant d’un échange internet. Il ne dépendra pas d’un fournisseur d’accès traditionnel », explique le magazine en anticipant les interrogations.

Lire aussi > Disney met la main sur la 21st Century Fox (et les Simpson l’avaient prédit)

Et pour les New-Yorkais qui ne désirent pas passer par cet intermédiaire – une compagnie médiatique qui était tout de même évalué à 5,7 milliards de dollars en janvier 2017 -, VICE entend bien partager son expérience et un mode d’emploi, d’ores et déjà intitulé « Le guide pour créer un fournisseur d’accès à Internet » avec tous les aspects techniques, légaux et politiques utiles à l’entreprise. « De quoi apprendre à ceux qui le veulent comment bâtir une alternative », souhaite VICE.

CIM Internet