Paris Match Belgique

Top secret : Quand le Pentagone finançait (en cachette) des recherches sur la présence d’ovnis

Photo d'illustration. | © Flickr : Mr,W5er 3nee

Société

Après cinq années de recherches effectuées dans le plus grand secret, le NY Times révèle que le Pentagone a réalisé une importante étude sur la présence des ovnis.

 

Il s’agissait d’un programme top secret. De 2007 à 2012, le ministère de la Défense américain a entrepris une étude sur les objets volants non-identifiés. C’est en tous cas ce que révèlent ce samedi 16 décembre le New York Times et Politico qui affirment que la Défense américaine a consacré 22 millions de dollars (soit 18 millions d’euros) à l' »Advanced Aerospace Threat Identification Program » (« Programme d’identification de menace aérospatiale avancée »).

Opérations secrètes

Avec un budget total de 600 millions de dollars (soit environ 510 millions d’euros), le financement de ce programme secret consacré à l’observation des ovnis est passé totalement inaperçu.

Lire aussi > Le mystérieux astéroïde en forme de cigare serait-il un vaisseau extraterrestre ?

C’est que l’étude est prise au sérieux par les autorités secrètes américaines. Centrées sur l’analyse de témoignages de la présence d’ovnis, les recherches ont été dirigées par Luis Elizondo, un officier haut gradé qui a depuis affirmé que le programme était toujours en cours. Mais à l’origine du financement de cette opération importante, le sénateur démocrate du Nevada, Harry Reid.

La menace des ovnis

Le quotidien new-yorkais raconte comment les 22 millions de dollars dépensés par an ont atterri dans les poches de Bigelow Aerospace, une société de recherche aérospatiale dirigée par un ami millionnaire du sénateur Reid, Robert Bigelow. Alors que son dirigeant semble convaincu de l’existence des extraterrestres, la société Bigelow Aerospace serait également sous contrat avec la Nasa, rapporte le NY Times. Chargés d’évaluer la menace posée par les ovnis, les chercheurs de Bigalow ont stocké des matériaux récupérés et attribués à des phénomènes non identifiés ainsi qu’interrogé des témoins de phénomènes paranormaux.

Lire aussi > OVNI : une vidéo de la NASA ravive les croyances autour d’une existence extraterrestre

Selon des personnes impliquées, « Des ‘phénomènes aériens non identifiés’ rapportés par des pilotes et des militaires apparaissaient beaucoup plus avancés que la technologie américaine ou étrangère », rapporte Politico« Dans certains cas, ces engins manœuvraient de façon si inhabituelle et si rapide qu’ils semblaient défier les lois de la physique », explique-t-on pour justifier l’existence de ce programme secret.

Dans le cadre de ce programme d’identification, des enregistrements vidéo et audio ont également été collectés et qui témoignent de « rencontres » entre militaires américains et objets volants non-identifiés. Dans une vidéo enregistrée en 2004 et partagée par le Pentagone, deux avions de chasse de la Marine américaine croisent un objet volant non identifié, « de la taille d’un Boeing », poursuit le NY Times.

Questions sans réponses

Malheureusement, cette vaste étude n’aura pas permis d’identifier clairement les ovnis et de confirmer certaines croyances. « Si quelqu’un affirme qu’il a la réponse, il se trompe. Nous ne possédons pas les réponses, mais nous avons de nombreuses preuves qui nous permettent de poser les questions », écrivait ce samedi Harry Reid sur Twitter. Même si répondre à ces questions apparaît comme urgent aux yeux du sénateur. « Il s’agit de science et de sécurité nationale. Si l’Amérique ne prend pas la responsabilité de répondre à ces questions, les autres le feront », ajoutait-il.

Lire aussi > Des signaux extraterrestres détectés par les équipes de Stephen Hawking

Citant un document du Pentagone datant de 2009, le NY Times ajoute : « Ce qui était considéré hier comme de la science-fiction est à présent un fait scientifique », et que les États-Unis seraient « incapables de se défendre contre les technologies découvertes ».

CIM Internet