Paris Match Belgique

« Very Old Skateboarders » : ce groupe Facebook qui montre qu’il n’y a pas d’âge pour skater

Vidéo Sport

Après qu’on leur ai dit qu’elles étaient trop vieilles pour skater, des femmes ont créé le groupe Facebook « Very Old Skateboarders » et démontrent qu’il n’y a pas d’âge pour manier la planche à roulettes.

 

« Ce groupe s’adresse aux skateurs « plus âgés que la normale », des gens à qui on aurait pu dire « vous êtes trop vieux pour faire ça » mais qui s’en fichent. Si cela vous semble familier et que vous aimez le skateboard ou le longboard -ou même n’importe quel style ou discipline et à n’importe quel niveau- alors ce groupe est pour vous » peut-on lire dans la description de « Very Old Skateboarders ». Ce groupe Facebook est né de la rencontre de deux femmes qui ont participé à un camp de longboard skate.

© Capture d’écran YouTube @Time Out London

« Nous avons créé ce groupe Facebook dans le but d’aider les skateurs plus âgés à se rencontrer, discuter et peut-être se retrouver de temps en temps pour faire du skateboard ensemble », explique Elizabeth, administratrice du groupe au site Metro. « J’ai 66 ans et maintenant je skate avec une canne. Nous avons des membres du monde entier et c’est encourageant de voir à quel point la communauté est engagée et solidaire » ajoute-t-elle.

Lire aussi > À 9 ans, la plus jeune skateuse pro au monde vise les JO 2020

Dans une vidéo réalisée par le magazine britannique Time Out montée avec les images du photographe Lewis Khan, elles sont plusieurs femmes âgées à skater et à expliquer à quel point ce groupe Facebook a changé leur vie et qu’il existe « pour montrer à tout le monde que nous sommes là. Car peu importe où nous sommes dans le monde, il n’y a pas forcément autour de nous beaucoup de gens du même âge qui skatent. Et on peut sembler « bizarre » quand on skate tout seul. Mais quand nous sommes tous ensemble, nous n’avons plus cette sensation ».

© Capture d’écran YouTube @Time Out London

Une autre femme encore déclare : « Je n’avais jamais rencontré Lina, mais quand je l’ai vue pour la première fois, j’avais la sensation de déjà la connaître grâce au groupe. Et maintenant je peux dire d’elle que c’est une vraie amie et pas juste une « amie Facebook ». La vidéo se termine joliment avec cette « vieille » skateuse qui dit : « Rencontrer des gens d’autres horizons, chiller avec eux, c’est ça la vie ».

Les groupes Facebook dans la vraie vie

Bien que créé il y a cinq ans déjà, le « Very Old Skateboarders » qui compte plus de 1 000 membres a été en fait mis en lumière aujourd’hui grâce à la promotion de la toute première exposition de Facebook intitulée « Gallery of Groups » et qui se tiendra à la galerie Oxo à Londres, du 8 au 11 février prochain. Le Royaume-Uni compte plus de 29 millions de groupes Facebook : cela va des amateurs de teckel -ces petits chiens saucisses- aux collectionneurs de cartes Panini, en passant par les Silver Surfers (les « vieux surfeurs ») au « vieux skateurs ». Une expo qui souhaite aussi célébrer les administrateurs qui ont créé des groupes Facebook uniques en leur genre, permettant ainsi des tisser des liens humains puissants. Et c’est aussi l’occasion de rencontrer de nouveaux « amis » qu’on n’aurait peut-être jamais rencontré dans la « vraie vie », grâce à des passions et intérêts communs. « Gallery of Groups » souhaite également montrer aux gens comment constuire des communautés en ligne et en quoi cela peut renforcer les connections entre les gens dans le monde réel.

Lire aussi > De l’Afghanistan au Cambodge, quand le skateboard change des vies

« Dans un monde qui peut souvent sembler fragmenté, les communautés sont un moyen de rassembler les gens et de donner un sentiment d’appartenance à un groupe », a déclaré Steve Hatch, vice-président de Facebook en Europe du Nord.

CIM Internet