Paris Match Belgique

Médaille d’or pour les tenues délirantes de l’équipe norvégienne de curling

Pour leur match contre la Norvège, l'équipe canadienne de curling a dû affronter des adversaires et leur garde-robe redoutable. | © AFP PHOTO / WANG Zhao

Sport

Ces JO encore, les curleurs norvégiens en mettent plein la vue avec leurs uniformes loin d’être conventionnels.

Non, il ne s’agit pas d’un boys band échappé des eighties, ni d’une nouvelle capsule audacieuse de Desigual : cette année encore, l’équipe norvégienne de curling vole la vedette à tous les champions de la compétition avec ses uniformes plus colorés qu’un album d’Elmer l’éléphant.

Leur premier « défilé olympique » date de 2010, quand à Vancouver, le joueur norvégien Thomas Ulsrud en a eu assez des ennuyeux pantalons noirs qu’on leur donnait à porter. À l’occasion d’un match, il inaugure alors un nouveau partenariat, plutôt créatif, avec la marque Loudmouth. Le résultat ? Une médaille d’argent pour leur jeu, d’or pour l’audace, une page Facebook dédiée à leurs looks qui compte aujourd’hui encore 500 000 followers et un bond des ventes de 40% pour Loudmouth, d’après le Time.

Lire aussi > Pourquoi les tenues des patineurs artistiques sont parfois si improbables

Après Sotchi, l’équipe norvégienne est de retour, cette fois-ci pour les Jeux olympiques de Pyeongchang. Et elle est loin de se lasser de ses pantalons bariolés, qui ne manquent pas d’affoler les spectateurs à chaque match. Surtout quand les Norvégiens profitent de la Saint-Valentin pour porter probablement l’une de leurs tenues les plus mémorables en date : des pantalons barrés de cœurs roses.

« [Christoffer Svae] qui est second dans l’équipe, c’est le maître des pantalons. Du coup, j’imagine qu’on a un gros sac de vêtements cette semaine. Il me dit toujours que ça dépend de son humeur avant le jeu. À peu près tout ce qu’il me donne, je joue avec », racontait Thomas Ulsrud à CNN ce 14 février. Un joli coup médiatique, qui n’a pas empêché les curleurs nordiques de louper le leur, face au Japon.

CIM Internet