Le pétage de plomb du community manager de l’AS Roma et Radja Naingollan affolent la toile

La folie à Rome après l'exploit | © AFP PHOTO / LLUIS GENE

Sport

Ce mardi, l’AS Roma et Radja Naingollan ont réalisé l’exploit de l’année en faisant tomber le club catalan de Lionel Messi. Supporters, joueurs et commentateurs italiens étaient aux anges. Et sur Twitter, le community manager de l’équipe romaine n’a pas caché sa joie. Le Diable rouge n’a pas été le moins festif dans les vestiaires.

Il y a tout juste un an, le Barça faisait passer le terme « remontada » dans le langage courant en battant le PSG 6-1 après avoir été battu 4-0 à Paris. Exploit commenté tout autour de la planète. Rebelote, mais cette fois-ci dans le rôle du remonté, pour le club catalan. Une semaine après avoir battu 4-1 au Camp Nou les sociétaires du club phare de la capitale italienne, le Barça se rendait à Rome avec l’idée de capitaliser sur son large avantage. Las, dès la sixième minute, le but de Dzeko annonçait la couleur : l’impensable devenait possible dans un stade rempli de 60.000 tifosi tous acquis à la cause romaine.

Et si la désillusion était énorme du côté catalan, la joie était à la hauteur de l’exploit du côté romain. Icône du club romain récemment retraité, l’idole de tout un peuple, Francesco Totti a d’ailleurs tweeté sa joie : » « C’est pour de tels moments qu’il est beau de vivre pour ces couleurs », a écrit sur Twitter l’idole Francesco Totti. Une « grande prestation » et « quelle soirée » applaudie notamment par l’Inter, la Juventus et le Milan AC.

« DAJEEEeifefefbejfwAHH!!!!! »

Mais le plus beau, le plus fou, le plus excessivement drôle fut le community manager de l’AS Roma qui, dès le premier but, devient absolument fou et ne contrôle plus rien. Au plus grand bonheur de la twittosphère qui a partagé par milliers ses tweets excessifs. Les plus anciens supporters de foot se rappelleront les « goooooaaaaall, goooooaaaaaaal, goooooaallll » de Roger Laboureur au Mexique lors de la coupe du Monde 1986. On ose imaginer si Twitter avait existé à l’époque.

Connu pour ses frasques et ses talents au milieu du terrain, le Diable rouge a fêté le succès comme il se doit lors d’un live sur Instagram déjà d’anthologie. Le joueur était sorti  à la 77eme minute. Le temps de récupérer pour être au top pour la fête. Histoire de faire honneur à sa réputation de bon vivant !

CIM Internet