Paris Match Belgique

Pourquoi le gardien de Liverpool ne se remettra probablement jamais de sa dernière défaite

Le gardien allemand Loris Karius vit un véritable cauchemar depuis qu'il a commis l'irréparable en finale de Ligue des champions. | © AFP PHOTO / FRANCK FIFE

Sport

Après avoir commis deux énormes erreurs face au Real Madrid lors de la finale de la Champions League, le gardien de Liverpool a reçu plusieurs menaces de mort de la part de supporters plutôt remontés.

 

Certains n’avaient probablement jamais vu ça de toute leur carrière de supporters ou en tant que simple amateur de football. Du grand jamais vu dans l’histoire de la « Coupe aux grandes oreilles », tant du côté des vainqueurs… que celui des vaincus.

Ce samedi 26 mai, le Real Madrid de Zinédine Zidane remportait sa troisième Ligue des champions d’affilée en décrochant la victoire face à Liverpool (3-1). Une performance inédite réalisée grâce au but d’anthologie du gallois Gareth Bale, mais aussi grâce au deux bévues fatidiques commises par le gardien des Reds, Loris Karius.

Le gardien de Liverpool Loris Karius. © AFP PHOTO / Sergei SUPINSKY

« Né sans main »

Sur les trois buts encaissés par Liverpool en cette finale de Champions League, deux ont été causés par la main un peu trop molle du gardien Loris Karius. L’Allemand de 24 ans a d’abord été hué pour une malheureuse relance à la main, permettant au pied de Karim Benzema de l’envoyer au filet. Puis, sur le troisième but, pour avoir laissé filer entre ses doigts la frappe suprême de Gareth Bale. Deux bourdes gigantesques qu’auront du mal à lui pardonner son équipe ainsi que ses supporters.

Lire aussi > Pourquoi Zidane est le plus grand champion de l’histoire du football

En larmes et seul face à la tribune, le jeune gardien s’est excusé longuement à la fin du match. « J’ai perdu le match pour mon équipe. Je suis désolé pour tout le monde, pour l’équipe, pour tout le club, que mes erreurs aient coûté si cher« , s’est-il ensuite lamenté au micro de la radio TalkSport. Mais cela n’aura pas suffi à calmer certains fans de Liverpool, effondrés par une défaite qualifiée de « déchirante ». Quelques heures après le coup de sifflet final, Loris Karius a été la cible d’une campagne de trolling sur sa page Wikipédia. En version espagnole, sa biographie s’est vue légèrement corrigée, indiquant que le jeune gardien était « né sans main » et qu’il signerait aux côtés du Real Madrid pour la saison prochaine. Comme d’autres avant lui, le goal allemand est rapidement devenu la risée de la toile.

Traumatisé à vie

Depuis cette soirée cauchemardesque – des plus cruelles qui soient pour un gardien de but – Loris Karius ne dort plus. « Les scènes se répètent en boucle dans ma tête, encore et encore », écrit-il sur Twitter, s’excusant une énième fois d’avoir « abandonné son équipe et ses fans ». Et sans mentionner les menaces de mort qu’il reçoit depuis environ 48 heures. Plusieurs ont en effet adressé des messages agressifs au gardien des Reds. Comme le rapporte l’AFP, certains lui ont souhaité de mourir du cancer, d’autres lui ont écrit : « J’espère que toute ta famille va mourir » ou encore « Je vais aller tuer ta femme ».

Lire aussi > Ces champions de jeux vidéo qui font hurler les foules

Dimanche 27 mai, la police britannique a annoncé qu’une enquête allait être lancée. « Nous prenons très au sérieux de tels messages et chacun d’entre eux va faire l’objet d’investigations », a déclaré au Telegraph une porte-parole de la police de Merseyside. Si de nombreux anciens joueurs ont depuis lors témoigné leur solidarité avec Karius, comme Simon Mignolet ou Mia Khalifa, d’autres ont évoqué le terrible traumatisme enduré par le gardien. Comme la légende du Bayern Munich Oliver Kahn, lit-on dans Le Monde, qui a déclaré à la télévision allemande : « C’est une soirée qui peut détruire une carrière. Il faut beaucoup de temps pour sortir ça de sa tête. En tant que gardien de but, c’était difficile à regarder. » Pas sûr que le jeune Karius puisse se pardonner à lui-même ses erreurs… qui risquent de le hanter tout le reste de sa vie.

CIM Internet