Paris Match Belgique

5 choses que vous ne saviez pas sur Romelu Lukaku

Romelu Lukaku, cet être fascinant. | © AFP PHOTO / Benjamin CREMEL

Sport

À 24 heures d’un choc historique contre la France, le buteur des Diables sait qu’il sera attendu sur le terrain de Saint-Pétersbourg. Retour sur cinq anecdotes qui font de lui quelqu’un de totalement à part.

Les superlatifs commencent à manquer. Qualifié de « monstrueux » par l’ensemble de la presse après son match face au Brésil, Romelu Lukaku est en pleine possession de ses moyens. L’attente sera grande demain soir envers le natif d’Anvers, qui rêve de briller toujours plus. Malgré la popularité dont il jouit au royaume, l’attaquant d’origine congolaise « cache » certaines facettes étonnantes qui en font quelqu’un de toujours plus fascinant.

Il parle six langues

Oui, la star de Manchester United est polyglotte. «Welcome, bienvenue, bienvenido, bem-vindo, welkom et karibu.» C’est ainsi que commence le portrait de Romelu Lukaku dans le Birmingham Mail, en août 2012. Pas sans raison, évidemment, car le géant belge peut se targuer de parler six langues. Deux maternelles, d’abord, le français et le néerlandais, lui qui a vécu à Anvers. Puis l’espagnol, l’anglais, le portugais et enfin le lingala, dialecte congolais. Il aurait également des notions d’allemand. Un sacré atout pour un joueur de football. Alors qu’il semble s’être bien acclimaté à la Russie, à quand une septième langue ? Ci-dessous, une preuve s’il en fallait une que notre buteur fétiche parle le portugais, s’exprimant face aux journalistes brésiliens pas plus tard que la semaine dernière.

Lire aussi > 5 choses à savoir sur Nacer Chadli

La relation quasi fusionnelle avec Thierry Henry

« Il est peut-être le seul mec au monde à regarder plus de foot que moi, raconte Lukaku à The Player’s Tribune. Nous discutons de tout. Nous nous asseyons et avons des débats sur la deuxième division allemande. Je suis genre : ‘as-tu vu l’organisation du Fortuna Dusseldorf ?’ Il me répond : ‘Ne sois pas stupide. Oui bien sûr’. C’est la chose la plus cool du monde pour moi ». Une relation très spéciale s’est naturellement construite avec l’entraîneur adjoint des Diables.

Des chaussures d’adultes à 9 ans

Erwin Wosky est le premier entraîneur de Romelu Lukaku. Dans un entretien accordé au Daily Mail, il raconte l’histoire de son protégé, monstre physique dès l’enfance : « Alors qu’il n’avait que neuf ans, il avait déjà des chaussures d’adulte. Les entraîneurs ne croyaient pas qu’il était aussi jeune. […] Les autres enfants se mettaient littéralement à pleurer quand ils le voyaient arriver. C’était un monstre ». Des chaussures XXL, des doutes sur son âge et quelques péripéties plus tard, Lukaku est pourtant bien l’attaquant numéro un de la Belgique. Et s’est fait un nom, au pays comme dans le monde.

Pèlerin à Lourdes

Que Romelu Lukaku soit très croyant, bouquinant la Bible régulièrement, ce n’est un secret pour personne. Par contre, peu savent que l’attaquant des Diables a aussi réalisé un pèlerinage à Lourdes, dans le Sud de la France, en 2014. Un voyage spirituel pour le « buffle » belge qui a peut-être fait des miracles. « La croyance a toujours été importante pour moi. En direct de Lourdes. Dieu est grand », écrivait en tout cas Romelu Lukaku sur son compte Instagram. Depuis, tout va bien pour lui. Espérons que ça continue demain.

Lire aussi > « Le danger peut venir de partout » : Les Diables Rouges vus (et redoutés) par la presse française

Déconnecté depuis le début du Mondial

« Depuis le 16 juin, Lukaku n’est plus sur les réseaux sociaux afin d’être focalisé sur le Mondial », rapporte La DH. Le joueur avait prévenu qu’il voulait s’éloigner des réseaux sociaux pendant toute la durée du tournoi et il semble qu’il n’ait pas encore craqué. Son dernier post Instagram, qui date du 16 juin, ne peut pas être plus clair : « Time to focus #TunnelVision« . À la sortie du match contre le Brésil, il a insisté sur les bienfaits de sa « déconnexion » des réseaux : « Je ne sais pas ce qui se passe à l’extérieur. Cela me plaît bien. J’apprends à connaître un autre côté de moi-même. Je me focalise sur d’autres trucs. Je me reconnecterai quand notre tournoi sera terminé. J’espère le 16 juillet. Entre-temps, je passe surtout mon temps sur Netflix ».

Time to focus #TunnelVision #OffLine

Une publication partagée par Romelu Lukaku (@romelulukaku) le

CIM Internet