Paris Match Belgique

Les Diables Rouges et les Bleus enterrent la hache de guerre à Los Angeles

diables rouges

Avec le trophée de la Coupe du Monde à leurs pieds. | © Capture d'écran Instagram / Marouane Fellaini.

Sport

La hache de (gué)guerre serait-elle enterrée ? Près de deux semaines après la demi-finale du Mondial entre la Belgique et la France, certains joueurs des deux équipes se sont retrouvés à Los Angeles et envoient un message clair : les tensions franco-belges, c’est du passé.

Depuis la défaite des Diables Rouges contre les Bleus en demi-finale de la Coupe du Monde le 10 juillet dernier, c’est loin d’être l’entente cordiale entre les deux voisins, qui se chamaillent sur les réseaux sociaux. La France chambre la Belgique, qui a « le seum ». Et les Belges profitent de la moindre occasion, comme du défilé militaire (réussi) du le 21 juillet, pour se moquer des Français. Mais ne serait-il pas temps de tourner la page ? Certains joueurs des deux équipes ont montré l’exemple.

Lire aussi > La France chambre la Belgique : Mais ça veut dire quoi « avoir le seum » ?

En vacances à Los Angeles pour assister à la soirée Maxim Hot 100, organisée par le magazine masculin américain Maxim, Paul Pogba, Steven N’Zonzi et Samuel Umtiti ont croisé la route de deux Diables :  Adnan Januzaj et Marouane Fellaini. L’occasion pour les cinq joueurs de prendre la pose… avec le trophée de la Coupe du Monde à leurs pieds. Le numéro 6 des Bleus n’a pas hésité à faire un clin d’oeil à cette demi-finale en écrivant « France X Belgique ce soir« . Sans rancune, Fellaini a publié le même cliché que son coéquipier à Manchester United. « Quand Pogba, Umtiti et N’Zonzi amènent la Coupe du monde à LA« , peut-on lire en légende.

#AdopteUnBelge #AdopteUnFrançais

Mais les cinq hommes ne sont pas les seuls à montrer une complicité franco-belge. Sur les réseaux sociaux, deux hashtags lancés par un blogueur belge entendent mettre fin à cette querelle. Avec #AdopteUnBelge et #AdopteUnFrançais, Mateusz Kukulka appelle à recréer l’ambiance bon enfant de l’Euro 2016, après le match des Diables Rouges contre le Pays de Galles à Lille. « À l’époque, malgré la défaite, la fête avait été totale grâce à un accueil et une entente sans failles dans cette belle ville de Lille », écrit-il sur son blog. « Deux ans plus tard, c’est toujours comme cela qu’on envisage la Belgique, la France et le football : au milieu d’une grande fête, avec beaucoup de bières – enfin on n’est pas obligé -, avec des cris de joies, du stress, des encouragements, des hugs, des ‘Allez les Belges !’, des ‘Allez les Bleus !' ». 

Son appel n’est pas resté sans réponse. Rapidement, de nombreux Belges et Français ont publié des photos de leurs binômes gagnants et des messages d’amour entre voisins.

CIM Internet