Paris Match Belgique

Coutume champêtre et haute sécurité pour la première de Cristiano Ronaldo avec la Juventus

Le quintuple ballon d'or devra peut-être courir très vite s'il veut éviter d'être accablé par les supporters italiens. | © AFP PHOTO / MIGUEL MEDINA

Sport

Ce dimanche, Cristiano Ronaldo s’apprête à faire ses grands débuts avec la Juventus de Turin dans le petit village de Villar Perosa.

Ce fut le gros coup de l’été. Star planétaire qui a encore éclaboussé de son talent l’année footballistique écoulée, notamment lors de la Ligue des champions et du Mondial, celui qu’on surnomme « CR7 » a quitté à la stupeur générale le grand Real Madrid pour l’Italie et la Juventus de Turin, avec un salaire annuel estimé à 30 millions d’euros.

Lire aussi > Cristiano Ronaldo, le coup marketing colossal de la Juventus de Turin 

Pour sa première sous son nouveau maillot, qu’on imagine digne d’une rock-star dans un stade comble avec présentation et show à l’américaine, le joueur portugais devra attendre et ronger son frein -on sait qu’il adore être sous le feu des projecteurs.

Une vieille tradition

Des supporters attendent avec impatience leur nouvelle star, à Villar Perosa dans le Piémont (Italie) quelques heures avant le match. © AFP PHOTO / Isabella Bonotto.

En effet, la « Juve » ne dérogera pas à sa vieille tradition, autrement dit disputer une une rencontre spéciale face à son équipe des moins de 20 ans dans le modeste village de Villar Perosa, une commune piémontaise de 4000 âmes, berceau de la famille Agnelli, propriétaire du club.

L’effet Ronaldo chamboule quelque peu les habitudes

Forcément, avec l’arrivée de la superstar, ce match champêtre avait pris des tournures d’affaire d’État à Turin. Après avoir un temps pensé à le délocaliser à l’Allianz Stadium (stade de la Juventus pouvant accueillir 41 000 personnes) face à l’affluence attendue, le club a finalement choisi de rester fidèle à son habitude … Tout en adaptant les moyens à l’évènement.

Lire aussi > Le pourboire astronomique de Cristiano Ronaldo

Le village de Villar Perosa est en effet transformé depuis vendredi soir en camp retranché : impossible d’y circuler, de stationner ou d’avoir accès aux abords du stade sans disposer d’un des 5000 sésames pour la rencontre. 500 agents de sécurités et 100 volontaires ont également été recrutés pour l’occasion afin de parer au traditionnel envahissement de la pelouse, autre tradition habituelle, lors de la seconde période et aux mouvements de foules éventuels générés par la présence du Portugais.

Un cadre rural, certes, mais le quintuple ballon d’or devra peut-être courir très vite s’il veut éviter d’être accablé par les supporters italiens.

CIM Internet