Paris Match Belgique

Le terrible souvenir de Serena Williams à l’origine de la pire de ses défaites

Serena Williams à Wimbledon, le 12 juillet 2018. | © AFP PHOTO / Oli SCARFF / RESTRICTED TO EDITORIAL USE

Sport

Dix minutes avant d’entrer sur le court de San Jose, Serena Williams a pris connaissance d’une terrible nouvelle : la libération sur parole de l’homme qui a assassiné sa demi-sœur, Yetunde Price.

 

Le 31 juillet dernier, Serena Williams subissait la plus lourde défaite de sa carrière face à Johanna Konta sur le court de San Jose, en Californie. Battue 6-1, 6-0, l’ancienne numéro 1 mondiale avait expliqué avoir « de si nombreuses choses en tête », sans fournir davantage de détails qui auraient pu expliquer cette défaite historique.

Ce jeudi, dans un long entretien accordé au Time, la joueuse de 36 ans est revenu sur ce jour où elle a perdu pour la première fois en 928 matches professionnels, sans pouvoir marquer plus d’un jeu.

« Je ne pouvais pas me l’enlever de l’esprit »

La joueuse aux 23 titres en Grand Chelem a ainsi précisé que dix minutes avant d’entrer sur le court, elle a pris connaissance d’une terrible nouvelle : la libération sur parole de l’homme qui a assassiné sa demi-sœur, Yetunde Price. « Je ne pouvais pas me l’enlever de l’esprit. N’importe comment, ma sœur ne reviendra plus et c’est injuste qu’elle ne puisse plus avoir l’occasion de m’embrasser« , a raconté la jeune maman au magazine britannique.

Lire aussi > Serena Williams partage son blues de jeune maman

C’est sur Instagram que la joueuse professionnel apprend que Robert Edward Maxfield, l’homme condamné pour la peine à mort de sa demi-soeur en 2003, a été libéré. Sur 15 ans de peine, l’assassin en aurait couvert 12.

Leçon de pardon

À l’heure actuelle, Serena Williams aimerait pouvoir pardonner. « La Bible parle de pardon. Mais je ne suis pas encore là. Je voudrais mettre en pratique ce que je prêche et enseigner cela à ma fille Olympia », dit-elle. « Je veux pardonner Je dois y arriver. J’y arriverai. » Mais ce qui pèse toujours sur le cœur de la jeune maman, ce sont les trois enfants de 11, 9 et 5 ans de Yetunde Price. « C’est très dur parce que je ne fais que penser à ses enfants et ce qu’ils représentent pour moi. Et combien je les aime…« , a-t-elle conclu.

CIM Internet