Paris Match Belgique

Roland-Garros interdit la combinaison de Serena Williams : la toile (et Nike) à l’offensive

serena williams combinaison nike

Verra-t-on encore Serena arborer sa combinaison "Black Panther" ? | © MAXPPP / Franck Castel.

Sport

Le président de la Fédération française de tennis, Bernard Giudicelli, a annoncé de nouvelles règles vestimentaires pour le prochain tournoi parisien, et notamment l’interdiction de la combinaison « Black Panther » de Serena Williams.

C’est la tenue que tout le monde a remarquée dans les gradins de Roland-Garros et devant les écrans de télévision en mai dernier. La combinaison noire de Serena Williams portée lors du tournoi français du Grand Chelem avait alors fait couler beaucoup d’encre.

Lire aussi > Pourquoi la tenue de Serena Williams dérange (au point d’être renvoyée au vestiaire)

La raison de l’abandon de la classique jupe-short de tennis-woman ? L’accouchement difficile qu’elle a vécu quelques mois plus tôt le 1er septembre 2017. Le port de cette tenue n’était donc pas qu’une affaire de style.


Dans le 500e numéro de Tennis Magazine de septembre 2018, le président de la Fédération française de tennis, Bernard Giudicelli, n’a pas semblé séduit par le choix de la sportive. « Je crois qu’on est parfois allé trop loin. Cette tenue ne sera plus acceptée. Il faut respecter le jeu et l’endroit. (…) Si je fais passer une émotion avec quelque chose qui est beau dans un endroit qui est beau, l’émotion est magnifiée », explique-t-il, soulignant que de nouvelles règles vestimentaires vont être mises en place pour le prochain tournoi.

Une sortie médiatique qui ne passe pas

Une résolution qui ne devrait pas plaire à Serena Williams, qui confiait en mai dernier : « J’ai toujours voulu être une super-héroïne et c’est un peu une manière d’en devenir une. J’ai vraiment l’impression d’être une super-héroïne quand je la porte. J’ai beaucoup porté de pantalon en jouant, parce que cela favorise une meilleure circulation sanguine. C’est une combinaison amusante qui me permet de jouer sans aucun problème », avait expliqué l’Américaine aux 23 titres du Grand Chelem après son succès le 29 mai dernier devant la 70e mondiale, la Tchèque Kristyna Pliskova (7-6 (7/4), 6-4).

Lire aussi > Virgil Abloh fait de Serena Williams une « reine » pour Nike

Une décision qui a immédiatement fait réagir Nike, l’équipementier américain de la tenniswoman, qui a publié un tweet concis mais très parlant. « Vous pouvez retirer le costume du superhéros mais vous ne pourrez jamais lui enlever ses super-pouvoirs », peut-on lire dans le tweet, qui s’adresse sans le nommer à Bernard Giudicelli.


Les réactions sur les réseaux sociaux sont, elles, nombreuses, et pointent du doigt un milieu du tennis « macho », « conservateur » et « mysogine », certains appelant même au boycott pur et simple des prochains internationaux de France.


Lire aussi > Serena Williams partage son blues de jeune maman

L’intéressée, elle, n’a pas encore réagi aux déclarations de Bernard Giudicelli. L’Américaine est attendue, ce mardi à New York, pour prendre part au dernier tournoi du Grand Chelem de l’année, l’US Open. Lors du dernier tournoi auquel elle a participé (à Cincinnati), Serena Williams n’arborait plus sa fameuse combinaison « Black Panther ». Peut-être la garde-t-elle secrètement pour l’édition 2019 du tournoi joué Porte d’Auteuil.

CIM Internet