Luka Modrić : 5 choses à savoir sur le Ballon d’Or 2018

Luka Modrić : 5 choses à savoir sur le Ballon d’Or 2018

modric

Luka Modric avec sa fille Sofia à la cérémonie pour le Ballon d'Or. | © FRANCK FIFE / AFP

Sport

Il a emmené son équipe nationale en finale de la Coupe du Monde en Russie, avant de soulever le trophée individuel suprême du Ballon d’Or 2018. Une belle revanche pour le milieu de terrain croate Luka Modrić, mettant (enfin) un terme à la domination de Lionel Messi et de Cristiano Ronaldo.

 

Le classement du Ballon d’Or 2018 est tombé ce lundi soir. Grâce à son parcours à la Coupe du monde et son titre en Ligue des champions avec le Real Madrid, Luka Modrić ajoute un trophée à sa collection. Après les titres honorifiques du meilleur joueur du Mondial 2018, du meilleur joueur UEFA et FIFA de la saison écoulée, le milieu de terrain repart avec le ballon doré tant convoité, devant Cristiano Ronaldo et Antoine Griezmann. En 2018, le Croate aura tout raflé depuis la finale du Mondial perdue face aux Bleus. Malgré un talent incontesté, un palmarès impressionnant et une mise en examen, le joueur reste toujours discret. Si bien que certains aspects de sa vie sont un mystère pour certains.

Il a connu la guerre

Luka Modrić est un réfugié. À seulement 6 ans, le jeune prodige doit quitter avec sa famille son village natal Modrici, occupé par les forces serbes en 1991 lors des combats de la guerre d’indépendance de Croatie qui fera près de 20 000 morts entre 1991 et 1995, dont son grand-père. Avec sa famille, « Lukita », comme on le surnommait enfant, atterrit dans un hôtel pour réfugiés de Zadar où il apprend à vivre sous le fracas des bombes et joue ses premiers matchs avec le NK Zadar. « C’est arrivé des millions de fois que les bombes se mettent à tomber alors que nous allions à l’entraînement, nous forçant à courir vers les abris », se souvient Marijan Buljat, un camarade de Luka Modric également formé au NK Zadar, cité par L’Obs.

Un physique trop frêle

Le Croate a bien pu ne jamais devenir le joueur qu’il est aujourd’hui à cause de son physique. Trop petit, trop frêle. S’il mesure tout de même 1m74, soit cinq centimètres de plus que Lionel Messi, Luka Modrić s’est vu refouler par le Hadjuk Split et même un temps par le NK Zadar à cause de son petit gabarit. Dans un portrait publié en septembre dernier, France Football racontait qu’il a passé « de longues semaines à se suspendre à des barres, les jambes pendues en l’air, pour tenter d’accroître sa taille ».

modric
© Adrian DENNIS / AFP

Pire recrue

Été 2012. Luka Modrić signe dans l’un des plus grands clubs pour 30 millions d’euros : le Real Madrid. Et ça commence plutôt mal. Les supporters madrilènes ne lui réservent plus le meilleur accueil. Dans un sondage lancé par le journal Marca, le joueur croate est désigné pire recrue de l’année. Ce qui ne l’empêchera pas de devenir l’une des pièces maîtresses de l’équipe avec qui il remportera quatre Ligue des Champions en cinq saisons.

Lire aussi > La présidente croate, l’autre gagnante de la finale

Il a évité la case prison

Ses victoires et multiples trophées ont presque passé la polémique au second plan. Mais le joueur croate a frôlé la case prison cet été, empêtré dans une affaire de corruption et de malversations financières concernant Zdravko Mamic, ancien dirigeant du Dinamo Zagreb et véritable parrain du foot croate. Alors qu’il risquait cinq ans de prison, le meneur de jeu avait été mis en examen pour faux témoignage pour sauver son ancien boss condamné début juin à 6 ans et demi de prison pour corruption et malversations lors de transferts de joueurs, dont celui de Luka Modrić à Tottenham pour 20 millions d’euros. Une affaire survenue avant le Mondial qui a porté un coup à sa popularité, surtout dans son pays natal.

Luka Modrić a également été accusé d’évasion fiscale. D’après la justice espagnole, la star du Real Madrid aurait dissimulé au fisc espagnol 870 728 euros de revenus liés à ses droits à l’image en 2013 et 2014, par le biais d’une entreprise basée au Luxembourg. Pour régler cette affaire, une source judiciaire anonyme avait confié à l’AFP, en janvier, que le milieu de terrain de 33 ans avait payé près d’un million d’euro au Trésor public espagnol, une somme correspondant à son infraction plus les intérêts.

Il a épousé son agent

En 2010, Luka Modrić et Vanja Bosnic se sont dit « oui ». Les deux tourtereaux se sont rencontrés en 2007, alors que la jeune femme de 35 ans n’était autre que son agent. C’est elle qui s’est chargée de ses transferts en 2008, de Zagreb à Tottenham, et en 2012, de Tottenham vers le Real. Ensemble, ils ont eu trois enfants :  Ivano, 8 ans, Ema, 5 ans, et enfin Sofia, qui a eu 1 an en octobre dernier.

 

View this post on Instagram

 

Holidays 👋🏻👋🏻👋🏻❤😘 #Familia 🙏🏻 Tnx @jelaphotos 😉

A post shared by Luka Modric (@lukamodric10) on

CIM Internet