Il va prendre sa retraite en 2019 : Andy Murray en cinq exploits

andy murray

Andy Murray soulève le trophée de Wimbledon en 2016, lors de sa deuxième victoire lors du Grand Chelem londonien. | © Corinne Dubreuil / ABACAPRESS.

Sport

Le corps l’a lâché et aujourd’hui sa carrière est en suspens. L’Écossais Andy Murray a annoncé en larmes sa retraite prochaine en raison de douleurs récurrentes à la hanche à seulement 31 ans. Raquette en main, il était l’un des meilleurs joueurs du monde. La preuve en cinq exploits majuscules. 

D’après un article Paris Match France de Yannick Vely

Jeux Olympiques de Londres 2012

Son premier grand titre. Pour conquérir l’or à domicile sur le gazon de Wimbledon, JO de Londres oblige, l’Ecossais va battre Novak Djokovic avant d’affronter son idole et sans doute le meilleur joueur de tous les temps, sa majesté Roger Federer. Le Suisse a toujours rêvé du titre olympique mais Andy Murray sera touché par la grâce. Une démonstration de jeu défensif/offensif, une maîtrise de tous les instants pour une victoire en trois sets secs : 6-2, 6-1, 6-4. Pour la petite histoire olympique, il remportera également cette année-là l’argent dans la compétition du double mixte avec Laura Robson.

Lire aussi > Tennis : Qui est Karen Khachanov, la nouvelle sensation russe ?

US Open 2012

Avant le tournoi, Andy Murray est considéré comme le meilleur joueur de l’histoire du tennis à ne pas avoir remporté de tournoi du Grand Chelem. Une injustice réparée au terme d’une finale qui est aujourd’hui considérée comme l’un des plus grands matches jamais disputés (sans Rafael Nadal ni Roger Federer…). Son adversaire ? Novak Djokovic, qui va lui livrer une bataille homérique de 4h54. Le score : 7-610, 7-5, 2-6, 3-6, 6-2. Andy Murray devient le premier Britannique depuis Fred Perry en 1936 à remporter un titre du Grand Chelem.

Wimbledon 2013

Finaliste en 2012 – il avait été battu par Roger Federer – Andy Murray ne tremble pas pour s’adjuger plutôt facilement ce qui sera son deuxième titre du Grand Chelem. Il domine en trois sets Novak Djokovic en finale et confirme qu’il est le nouveau roi du gazon après avoir remporté le tournoi du Queen’s auparavant. Il remportera un second titre à Wimbledon en 2016.

La Coupe Davis 2015

79 ans que la Grande-Bretagne attendait un nouveau sacre collectif en Coupe Davis. Bien sûr, elle devra son triomphe à Andy Murray, injouable tout au long de l’année dans l’épreuve. En demi, comme en finale, il remporte les trois points nécessaires, en simple et en double avec son frère Jaime, qui, sans lui faire offense, est bien loin de son niveau. La grande classe.

Numéro 1 mondial en 2016

Tous les amoureux du tennis le savent : depuis vingt ans, les titres et la place de numéro sont trustés par trois des dix meilleurs joueurs de tous les temps : Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic. Réussir à terminer l’année numéro 1 mondial en dit long sur le talent d’Andy Murray qui remportera Wimbledon, l’or des JO de Rio et le Masters cette année-là et participera à trois des quatre finales des tournois du Grand Chelem. A-t-il trop tiré sur la corde cette année-là ? Anobli par la Couronne britannique, Sir Andy Murray sera dès lors handicapé par une série de blessures. Au total, il aura remporté 45 titres dont trois Grands Chelem, deux médailles d’or olympiques et une Coupe Davis.

Lire aussi > Serena Williams : jeune maman, reine du tennis mondial et icône planétaire

Vidéo : ses dix meilleurs points

CIM Internet