Pourquoi la prestation (et les tétons) de Maroon 5 ont perturbé le Super Bowl

Pourquoi la prestation (et les tétons) de Maroon 5 ont perturbé le Super Bowl

maroon 5 super bowl

Adam Levine, le chanteur de Maroon 5, a fait tomber la chemise lors du concert de la mi-temps. | © TIMOTHY A. CLARY / AFP

Sport

En s’affichant torse nu sur la scène du Super Bowl, le chanteur de Maroon 5 Adam Levine s’est attiré les foudres des internautes… qui n’oublient pas Janet Jackson.

 

Certains devront bien se l’avouer. Si encore cette année – et malgré les appels au boycott – ont a voulu regarder le Super Bowl, c’est moins pour l’amour du sport que pour l’une des prestations musicales les plus suivies des États-Unis : le halftime show.

Succédant à Justin Timberlake, le groupe Maroon 5 a été choisi pour assurer l’édition 2019 du traditionnel spectacle, offrant à son chanteur Adam Levine l’honneur d’être la star du soi-disant plus grand concert de la planète. Malgré avoir partagé la scène avec deux grands noms du rap, Big Boi et Travis Scott, le groupe pop-rock californien n’a pas été à la hauteur de l’événement.

Prestation critiquée

Étrillée par la presse américaine, titre Vanity Fair, la performance d’Adam Levine a laissé des millions d’Américains sur leur faim. Loin (bien loin) des prestations qui resteront marquées à tout jamais dans les anales de la NFL (Michael Jackson, Bruce Springsteen, Beyoncé…), celle de Maroon 5 était d’une « platitude » sans nom, estime le New York Times, tandis que le Guardian sourcille devant le « torse nu » de l’interprète de « Girls Like You ». De son côté, le New Yorker parle carrément d’un show à « l’antithèse de l’art ».

Lire aussi > Des pom-pom boys ont dansé au Super Bowl, une première

Contrairement à certains artistes comme Rihanna, qui ont refusé de se produire sur la scène du Super Bowl en soutien à l’ancien quaterback Colin Kaepernick, Adam Levine avait répondu présent, devenant la cible de nombreuses critiques bien avant la grande finale. Il ne manquait plus que le chanteur fasse tomber la chemise en plein Mercedes-Benz Stadium pour s’attirer (à nouveau) les foudres des internautes.

Le retour du « scandale du téton »

En s’affichant les tétons à l’air après quelques minutes de concert, Adam Levine a relancé une vieille controverse, note le Huffington Post. Celle du « Nipplegate » ou « scandale du téton », éclaté en 2004 lors de la performance de Janet Jackson, dont un sein avait été « accidentellement » vue par près de 90 millions de personnes. À l’époque, la chanteuse et son acolyte sur scène Justin Timberlake avaient dû présenter leurs excuses et CBS, la chaîne qui retransmet l’événement, avait écopé d’une amende de 550 000 dollars pour outrage aux bonnes mœurs, ensuite annulée par le Cour suprême.

Lire aussi > Comment le patriotisme américain est devenu le business très lucratif du Super Bowl

Si la sœur du roi de la pop avait mis du temps à se remettre de cet indicent, le chanteur de Maroon 5 n’a pas semblé embarrassé par son effeuillage tout en tatouages. De nombreux internautes ont néanmoins souligné la différence d’attitude (et de réaction) entre les deux prestations espacées de 15 ans. Comme l’écrit le Huffington Post, les téléspectateurs « ont déploré une inégalité de traitement entre l’exhibition volontaire d’un artiste masculin et un l’exposition involontaire d’une artiste féminine ». Sans compter qu’il s’agisse d’un côté d’un homme blanc et de l’autre, d’une femme noire.


Traduction : « On se demande si les tétons d’Adam Levine vont ruiner sa carrière comme l’ont fait ceux de Janet Jackson »


Traduction : « Ok, donc les hommes peuvent montrer leurs tétons lors du concert de la mi-temps. Ok. »


Traduction : « Je pensais qu’ils avaient interdit les tétons à la mi-temps. »


Traduction : « La réaction de Janet Jackson quand Adam Levine montre ses tétons pendant le concert de la mi-temps. »

CIM Internet