Paris Match Belgique

Roland-Garros : Mais pourquoi les tribunes étaient-elles si vides lors de Nadal-Federer ?

tribunes roland-garros

Le début de match sur le Court Philippe Chatrier. | © Capture d'écran Twitter / @SportsHouseFR.

Sport

Le match de l’année a provoqué un véritable tollé.

Tous les fans de tennis l’attendaient avec impatience. Le duel entre les deux légendes Roger Federer et Rafaël Nadal s’annoncait comme épique mais il a tourné court, l’Espagnol laminant le Suisse (6-3, 6-4, 6-2) comme jamais. Mais c’est une autre info qui a fait les gros titres aujourd’hui : le début de cette première demi-finale hommes ne semblait pas avoir mobilisé énormément les foules dans les tribunes sur le court Philippe-Chatrier. C’est en tout cas l’impression que l’on a retrouvé dans les commentaires de nombreuses personnes sur Twitter. Et les photos sont là pour le prouver. Des images devenues habituelles à Roland, les loges VIP étant impayables. Sauf que là, c’était un match hyper-attendu par la planète entière qui se jouait.

Lire aussi > Roland-Garros : En demi-finale, les femmes exclues du court des grands

Petit florilège des remarques acerbes repérées :

Déjà mises en causes depuis le début du tournoi parisien : les loges délaissées en bord du court où sont invités les VIP, qui viennent davantage pour s’associer au prestige du tournoi et boire du champagne que pour assister à un match de tennis.

Lire aussi > Qui est Amanda Anisimova, demi-finaliste de Roland-Garros à seulement 17 ans ?

Après son élimination la semaine dernière, le Français Lucas Pouille avait notamment poussé un coup de gueule contre l’organisation du tournoi. « Ils préfèrent boire une coupe de champagne. C’est le problème de mettre les loges à cet endroit. Autant mettre des gens qui viennent vraiment voir du tennis« , avait commenté le Français, furieux.


Les commentateurs de France Télévisions n’ont pas non plus été insensibles à ces sièges restés vides sur le court Philippe-Chatrier en début de match. « Moi, ça me fait mal, comme tout le monde devant l’écran. Ce n’est pas possible de déjeuner alors que ces deux légendes rentrent sur le court« , a déploré le journaliste Laurent Luyat.

CIM Internet