Quand le baseball séduit les femmes de Gaza

Quand le baseball séduit les femmes de Gaza

Le nouveau coach palestinien, Mahmoud Tafech, n’a pas eu de mal à convaincre les jeunes filles à pratiquer ce nouveau sport. | © Facebook @Freedom for Gaza

Sport

Ancien joueur de football de l’équipe nationale palestinienne, Mahmoud Tafech s’est aujourd’hui converti au baseball. Après une formation en Égypte, il a introduit ce sport dans la bande de Gaza où il a recruté plus de femmes que d’hommes.

 

Emmitouflées dans leur hijab, ce sont des jeunes femmes qui s’échauffent sur le terrain de football de Gaza. Battes à la main, tours de terrain… depuis plus d’un mois, le baseball séduit les Palestiniennes. En instaurant ce sport dans la ville contrôlée par le mouvement islamiste Hamas, Mahmoud Tafech, ancien joueur de football professionnel pendant seize ans, ne s’attendait pas à un tel succès féminin. L’espoir de l’entraîneur ? Former une équipe nationale qui pourra participer aux championnats de baseball du continent asiatique, organisés par la Fédération d’Asie de baseball.

Lire aussi > Sexisme dans le sport, cinq championnes françaises disent non

Les femmes ont répondu à l’appel

C’est en visionnant plusieurs films américains que cet ancien mordu du ballon rond se prend de passion pour le baseball. Après une formation en Égypte, il regagne l’enclave palestinienne pour recruter des joueurs, former des équipes et créer la première Fédération de Baseball dans les Territoires palestiniens.

Lire aussi > Lindsey Vonn, la skieuse qui voulait se mesurer aux hommes

Au total, 20 joueurs et 40 joueuses répondent à l’appel : les femmes se sont lancées sur l’occasion. « J’avais l’habitude de regarder le baseball à la télévision quand j’étais petite. J’adore parce que cela apporte de la liberté et la seule chose à faire est de courir » rapporte Iman Al-Moghayer à la chaîne qatarienne Al Jazeera.

Un manque de moyen

Afin que ses recrues puissent jouer dans les meilleures conditions possibles, Mahmoud Tafech loue des terrains de jeux à ses propres frais. « Nous n’avons reçu aucun soutien financier », confie-t-il. L’équipe n’ayant pas trouvé de battes en ville en a fabriqué à partir de morceaux de bois.

Récemment, l’entraîneur a reçu l’approbation du ministère de la Jeunesse et des Sports pour la création de la première Union palestinienne de baseball et de softball. Il espère par la suite pouvoir lancer une ligue officielle de baseball composée de cinq divisions pour organiser des matchs de grande envergure.

Le baseball, un sport en progression mais critiqué au Moyen-Orient

Depuis que le Hamas a pris le contrôle de la région en 2006, les femmes et les filles ont été découragées de pratiquer un sport en public avec des membres du sexe opposé. En 2013, le groupe islamiste a interdit aux femmes de participer au Marathon de Gaza. Et si une grande majorité des jeunes de Gaza approuve la venue du sport, le fait qu’il attire principalement des femmes ne réjouit néanmoins pas toute la population.

Lire aussi > Les hockeyeuses américaines gagnent leur combat pour l’égalité Homme-Femme

Même si elles ont peu d’expérience dans la discipline, ces sportives palestiniennes sont ravies de pouvoir pratiquer le baseball à Gaza. « Nous voulons jouer, comme peuvent le faire les hommes. On est destinées à autre chose qu’à la cuisine et au ménage » scande Valentina Al Shahar, joueuse et étudiante en relations publiques et en traduction. Le message est clair : bas les pattes à leurs battes.

CIM Internet