Paris Match Belgique

Comment la mère de Bianca Andreescu a volé la vedette à sa championne de fille

bianca andreescu

Bianca Andreescu, grande gagnante de l'US Open 2019. | © Belga / Imago

Sport

Maria Andreescu est officiellement devenue la mère la plus cool du monde.

C’est la grande surprise de cette 136e édition de l’US Open. À seulement 19 ans, la Canadienne Bianca Andreescu est parvenue à décrocher son premier Grand Chelem au terme d’une finale corsée face à Serena Williams. En brisant les rêves de record de l’ex-numéro 1 américaine pour se hisser au 5e rang mondial, la joueuse née en 2000 fait la fierté des Canadiens.

Dans les tribunes du stade new-yorkais, les applaudissements ont résonné dont ceux de ses parents, Maria et Nicu Andreescu. N’ayant jamais raté un seul de ses matchs aux Internationaux des États-Unis, sa mère – autant dire sa supportrice n°1 – semble toutefois avoir fait de l’ombre à sa championne de fille, apparaissant aux yeux des internautes comme « la mère la plus cool du monde ».

Lire aussi >Meghan Markle radieuse dans les tribunes de l’US Open pour encourager Serena Williams [PHOTOS]

maria andreescu
Maria et Nicu Andreescu pendant la finale de l’US Open opposant leur fille à Serena Williams. © Johannes Eisele / AFP

Sans sourciller

Remarquée pour son style chic et sa glamour attitude, Maria Andreescu a surtout charmé la toile pour sa réaction face à la victoire historique de sa fille. Lunettes noires vissées sur le nez, attitude stoïque, Mme Andreescu est apparue particulièrement apathique face au duel qui se déroulait sous ses yeux. Sans sourciller, elle s’est contentée d’un discret claquement de mains, presque trop poli pour l’occasion.

Lire aussi > Des larmes et un 19ème Grand Chelem pour Rafael Nadal [PHOTOS]

Repartagée sur les réseaux, l’image est loin d’avoir laissé le public indifférent… et encore moins sa petite Bianca. Sur Twitter, la joueuse de tennis a relayé un GIF montrant son imperturbable mère lors de la finale. « C’est carrément hilarant », a-t-elle écrit en commentaire. « Ma mère est une vraie badass. Je n’arriverai jamais à être aussi cool qu’elle ». Si plusieurs ont qualifié l’attitude maternelle d’indigne, voire d’irrespectueuse, la gagnante du tournoi et ses fans ont préféré s’en amuser en la comparant notamment à une diva ou à des actrices comme Mädchen Amick ou encore Helena Bonham Carter.

Maria Andreescu est comme toutes les mères immigrées. Sa fille est en finale de l’US Open et elle semble à peine impressionnée. Exactement comme quand j’ai eu 95% à mon examen de maths et que ma mère m’a demandé : « Que s’est-il passé avec les 5 autres pour cent ? »

Ta mère est littéralement une Mädchen Amick déguisée.

Même si tu avais perdu, ta mère aurait quand même gagné.

Elle dégage les mêmes ondes que Helena Bonham Carter.

Originaires de Roumanie, la famille Andreescu s’est installée sur le sol canadien en 2009, permettant à la petite Bianca de démarrer officiellement sa carrière de tennis woman. Dans une interview relayée par Le Journal du Québec, la jeune femme faisait déjà l’éloge de sa mère, qu’elle a toujours considéré comme son modèle. « Ma mère, honnêtement, est la personne la plus cool que je connais. C’est un modèle pour moi et je l’admire depuis que je suis toute petite », confiait-elle. « C’est incroyable d’avoir son support, mais aussi celui de toute ma famille. Je pense que ma confiance, c’est d’elle que je la retiens. »

CIM Internet