Paris Match Belgique

Super Bowl : On connaît les deux superstars latinos du prochain « halftime show »

super bowl

Image d'illustration. | © EPA/LARRY W. SMITH

Sport

L’an dernier, le groupe Maroon 5 avait assuré l’un des shows musicaux les plus suivis aux États-Unis.

Son gazon vert pomme, ses pom-pom girls and boys, son lot de publicités déjantées ; le sacro-saint Super Bowl revient pour une 54e édition prévue à Miami. À quatre mois de l’événement sportif le plus adulé par les Américains, l’organisation des festivités a bel et bien commencé. Et pour assurer son inévitable (et démesurée) mi-temps, le championnat de la NFL a déjà trouvé ses prestataires.

Pour succéder à Justin Timberlake ainsi qu’à Maroon 5 et son show un poil (trop) dénudé, le « Super Bowl LVI » a misé sur les popstars Jennifer Lopez et Shakira. À l’affiche du film Hustlers et après avoir créé le buzz en s’affichant à la Fashion Week de Milan dans sa mythique robe Versace, JLo a annoncé la nouvelle sur Twitter : « On va mettre le monde en feu« , a-t-elle écrit en partageant un montage sur lequel apparaît sa partenaire colombienne.

Lire aussi > Super Bowl : Pourquoi le football américain n’aura jamais son heure de gloire à la télévision belge

« C’est énorme ! Je suis tellement excitée de monter sur la scène du Super Bowl LIV », a de son côté commenté Shakira. Comme le rapporte la chaîne Fox Sports, c’est la première fois que les deux artistes chanteront ensemble sur la même scène, l’une des plus grandes au monde. Prévu pour le 2 février 2020, l’événement pourrait bien faire exploser le record d’audience, atteint en 2015 avec le spectacle mémorable de Katy Perry.

Événement boycotté

Les deux stars latines auront la mission de redonner tout son éclat à un show qui a peiné à trouver des performeurs pour le dernier Super Bowl, après l’affaire Colin Kaepernick, rappelle l’AFP. L’ancien quarterback des San Francisco 49ers, aujourd’hui sans club, avait lancé en 2017 un mouvement de boycott de l’hymne américain, en signe de protestation contre les violences policières visant les Noirs.

Lire aussi > Comment le patriotisme américain est devenu le business très lucratif du Super Bowl

Conséquence indirecte de cette affaire, le show du Super Bowl, d’ordinaire si attractif et convoité par les stars de la musique, a été délaissé l’an passé, Rihanna, Pink ou encore Cardi B ayant refusé d’y participer en signe de soutien à Kaepernick. Tant est si bien que c’est le groupe pop Maroon 5, accompagné par les rappeurs Travis Scott and Big Boi, qui ont tenté d’assurer le spectacle, sans rencontrer un franc succès. En août, la NFL a conclu un partenariat avec la star du rap et homme d’affaire Jay-Z, un des fervents soutiens de Kaepernick, décrit comme une action en faveur de la justice sociale. L’artiste, accusé par certains de privilégier l’argent et de trahir l’ancien 49er, avait déclaré que cela permettrait à la ligue de passer de la protestation à l’action. Sa société Roc Nation Roc Nation abrite de nombreux artistes, parmi lesquels Shakira.

 

Avec Belga

CIM Internet