Paris Match Belgique

Pourquoi la qualification des Belgian Cats est vraiment héroïque et historique

belgian cats

Elles l'ont fait ! Les Belgian Cats seront du voyage de la délégation belge pour les JO au Japon. | © BELGA PHOTO/Virgine Lefour

Sport

Elles l’ont fait et de fort belle manière ! Les joueuses de l’équipe nationale féminine de basket-ball se sont qualifiées pour les JO 2020 en battant la Suède 53-61. C’est une première dans l’histoire du sport féminin belge.

 

C’est donc au bout d’un match intense face à la Suède au Versluys Dôme d’Ostende ce dimanche, lors de la dernière journée du tournoi de qualification olympique, que la Belgique a décroché pour la première fois de son histoire une place aux JO en basket féminin. Les Belgian Cats rejoignent ainsi le Canada et le Japon, qualifié d’office comme pays organisateur. Dans ce tournoi qualificatif, la Belgique s’était inclinée 56-61 contre le Canada jeudi avant de s’imposer face au Japon (92-84) samedi.

Spirale positive depuis quelques années

« Pour la première fois depuis dix ans, nous nous sommes qualifiés pour un championnat d’Europe et directement nous avons pris une médaille de bronze (Ndlr: c’était en 2017). La spirale était en marche et le train s’est mis à rouler. Cette 3e place à Prague nous donnait une place à la Coupe du monde où nous avons fini 4e à Tenerife et une nouvelle qualification pour l’Euro 2019 en Serbie nous a permis d’y terminer 5e, d’où notre place ici à ce tournoi de qualification olympique », se remémore le ‘head coach’ national Philip Mestdagh.

« Pour cette génération de joueuses et ce staff qui est resté inchangé depuis 2015, c’est un rêve », a répété Philip Mestdagh à qui l’on doit d’avoir formé, dans son club de Ypres, beaucoup de joueuses figurant en équipe nationale à commencer par Emma Meesseman et ses filles, Kim et Hanne Mestdagh. On doit aussi à Philip Mestdagh d’avoir réussi à ramener Ann Wauters, figure emblématique de cette équipe nationale. Il rappelle le chemin parcouru : « Il y a quelques années encore, c’était parfois difficile de motiver les joueuses à venir jouer en équipe nationale… »

Lire aussi > Belgian Cats : les 10 plus belles photos d’une victoire historique

La cerise sur la gâteau pour la « vétéran » Ann Wauters

« Pour moi, personnellement, c’est que je voulais. Pouvoir terminer ma carrière là-dessus. Qu’est-ce qu’il y a de plus beau que de représenter la Belgique aux Jeux Olympiques ? Il n’y a rien de meilleur. »

Ann Wauters, 1m95, 39 ans et 118 sélections avec les Belgian Cats, était très émue à l’issue de la qualification pour les JO de Tokyo à l’issue du tournoi de qualification disputé à Ostende. L’intérieure waeslandienne a fait de ses Jeux son ultime rêve, le dernier objectif de sa carrière. « Cela fait longtemps que l’on en rêve, qu’on travaille très dur avec ce groupe pour réaliser cet objectif. Cela fait trois ans que l’on a commencé à parler des JO, d’abord tout bas, puis c’est devenu de plus en plus concret et c’est enfin devenu un objectif. Et là, ça y est, on a ce ticket en poche, c’est beaucoup d’émotions », a déclaré Ann Wauters.

belgian cats
Les Belgian cats ont leur ticket pour le Japon ! © BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR

Les supporters ont répondu présents

Derrière la qualification pour les JO de cet été, il y a aussi une deuxième place au tournoi qualificatif d’Ostende. C’est véritablement portées par un public chauffé à blanc que nos Belgian Cats ont rempli leur mission. Ce sont 12 500 personnes qui ont assisté à la qualification historique. C’était aussi un pari de l’organiser en Belgique, pari réussi !

Sans pression, l’équipe nationale n’en sera pas moins ambitieuse au Japon. Au contraire, comme l’explique Philip Mestdagh dans les colonnes de la DH, « si nous sommes épargnés par le tirage au sort, les quarts de finale doivent toujours être un objectif pour cette équipe… »

CIM Internet