Paris Match Belgique

Scène surréaliste du Bayern Munich qui fait une passe à dix en fin de match

Scène surréaliste du Bayern Munich qui fait une passe à dix en fin de match

Les joueurs d'Hoffenheim et du Bayern Munich applaudissent les supporters d'Hoffenheim, le 29 février 2020. | © Daniel ROLAND / AFP

Sport

Pendant plus de dix minutes, les joueurs des deux équipes se sont fait des passes au centre du terrain.

 

C’est une scène hallucinante qui a eu lieu hier durant la 24e journée de la ligue allemande de football. Le Bayern Munich s’est rendu à Hoffenheim pour conforter sa place de premier du classement. Dès la première mi-temps, le club bavarois a dominé en inscrivant 4 buts, avant d’en rajouter deux autres après la pause. Alors que le Bayern mène largement 6-0, les ultras décident de déployer des banderoles insultantes à l’encontre du riche propriétaire de Hoffenheim, Dietmar Hopp. à la 77e minute.

L’arbitre a tout d’abord interrompu la rencontre une première fois. Les joueurs et l’entraîneur du Bayern, ainsi que le directeur sportif et d’autres membres du club, ont alors couru vers leurs supporters pour leur demander de ranger ces banderoles. Le président du Bayern, Karl-Heinz Rummenigge, a montré son soutien à son confrère dans la loge présidentielle, comme le souligne L’Équipe. « J’ai profondément honte de ce chaos », a-t-il confié après le match, dans des propos repris par de nombreux médias dont Goal.

Lire aussi > « Black Friday » : Un quotidien italien en plein délit de racisme dans une insupportable couv’ sur Romelu Lukaku

Interruption de match et marque de soutien des joueurs

Un quart d’heure plus tard, l’arbitre a interrompu une deuxième fois la rencontre à la 77e minute, et l’ensemble des joueurs a quitté le terrain. Durant la pause, le speaker a rappelé qu’en cas de troisième interruption du match, le Bayern perdrait la rencontre par forfait. Après plusieurs minutes de flottement, les deux équipes ont finalement repris la rencontre, mais le jeu est lui resté au vestiaire. Durant les dix dernières minutes, les joueurs des deux équipes se sont échangé la balle au milieu du terrain sans chercher à attaquer, sous le regard bienveillant des présidents des deux clubs, côte à côte en bord de terrain. « L’idée est venue des joueurs sur le terrain », a expliqué après le match le président du Bayern, Karl-Heinz Rummenigge. Il promet également une réaction sévère du club. « Nous avons tout filmé et nous allons porter plainte », a-t-il prévenu, martelant que ces supporters n’avaient « aucune excuse ».

Lire aussi > La réponse parfaite des supporters anglais face aux chants racistes (et affligeants) entendus en Bulgarie

Le propriétaire de Hoffenheim est régulièrement visé par des insultes et banderoles d’ultras adverses en raison de sa fortune personnelle, qui lui a permis de faire monter son club de sept divisions en trente ans.

CIM Internet