Paris Match Belgique

Serena Williams pourrait bien arrêter sa carrière dans le plus grand secret

Serena Williams pourrait bien arrêter sa carrière dans le plus grand secret

Serena Williams quittant la conférence de presse en pleurs. | © AFP PHOTO / ROB PREZIOSO / TENNIS AUSTRALIA

Sport

« Si un jour je fais mes adieux, je ne le dirai à personne », assure la multiple championne de tennis.

 

Serena Williams est apparue énigmatique sur la suite de sa carrière après avoir été éliminée jeudi en demi-finales de l’Open d’Australie. L’Américaine de 39 ans est apparue très déçue en conférence de presse où elle a répondu brièvement à quelques questions avant d’écourter la séance, en pleurs. Elle était apparue en grande forme depuis le début du tournoi et visait un 24e titre record en Majeur. Mais elle a été stoppée net par Naomi Osaka – 6-3, 6-4 – en 1h15.

Lire aussi > Après une défaite, Serena Williams a eu besoin d’une thérapie

« Étiez-vous nerveuse ? », demande alors un journaliste à l’issue du match. « Je ne dirais pas que j’étais nerveuse, non », a-t-elle tranché sans développer, avant d’estimer avoir commis « tellement de fautes »« J’aurais pu mener 5-0, mais j’ai commis tellement de fautes que… », a-t-elle ajouté.

Alors, entre cette défaite visiblement difficile à avaler et la suite de la saison promise à de nouvelles difficultés sanitaires, que retire-t-elle de ces semaines passées en Australie et des efforts à faire dans les six prochains mois pour continuer à jouer au tennis ? « Je n’y ai pas tellement réfléchi. Mais je pense qu’avoir traversé l’année dernière avec la pandémie a été très intéressant. J’en ai maintenant une petit expérience. Mais ce sont des choses auxquelles je n’ai pas réfléchi », a-t-elle déclaré.

Lire aussi > Serena Williams : « Je n’ai pas dit mon dernier mot »

Des adieux à peine dissimulés ?

À sa sortie du court, elle a salué le public une main sur le coeur, comme si elle lui disait adieu. « Je ne sais pas. Si un jour je fais mes adieux, je ne le dirai à personne, alors… », a-t-elle simplement commenté en esquissant un petit sourire.

Mais sur la question suivante, qui consistait à savoir pourquoi elle avait commis tant de fautes durant ce match, elle a simplement répondu « je ne sais pas, c’est fini », avant de se lever, en pleurs, et de quitter la salle.

Avec Belga

CIM Internet