Paris Match Belgique

Merci Eden pour ton naturel et ta sportivité… Ça nous fait du bien !

Est-ce trop demander d'espérer avoir de belles images comme celle d'Eden Hazard à Stamford Bridge ? | © Photo by GABRIEL BOUYS / AFP

Sport

Il y a quelques jours, Eden Hazard se faisait lyncher médiatiquement par la presse espagnole chauffée à blanc par l’élimination du Real Madrid en demie-finale de la ligue des champions 2020-2021. Pas décisif et surtout pas professionnel… Pas assez digne finalement de pouvoir porter ce maillot mythique… Son attitude, au contraire, mérite tout le respect !

 

Un billet d’humeur de Laurent Depré

J’aurai mis un peu de temps à réagir, les faits s’étant déroulés au milieu de la semaine dernière. Et finalement, c’est une bonne vieille discussion sur la terrasse d’une brasserie qui m’a donné envie d’en parler. Comme quoi cela reste le lieu privilégié pour parler gazon et ballon rond…

Rapide rappel des faits: mercredi dernier le Real est éliminé par Chelsea après une double confrontation. À la fin de la rencontre, le Diable s’en va saluer et s’amuser avec l’un ou l’autre ancien équipier. Rappelons qu’il a passé sept ans à Londres, que ses enfants y sont nés, qu’il y est devenu l’homme qu’il est aujourd’hui… Les images sont captées et diffusées en direct. Boum: cela fait l’effet d’une bombe au royaume d’Espagne. En gros, comment est-il possible de rire, avec son bourreau, cinq minutes après une défaite aussi importante.

« Moi, je trouve cela formidable qu’Eden ait eu ce comportement après un match, une star comme lui ! Pour mon fils, pour qui le foot est toute sa vie et qui n’aime pas perdre, mais alors pas du tout, c’est plein d’enseignement de voir son idole aller vers l’équipe adverse et parvenir à rapidement dépasser l’amertume de la défaite » m’a glissé un ami ce week-end. Alors que jusque-là je m’étais surtout retranché derrière la personnalité d’Eden; que son tempérament naturel expliquait cela et que l’on ne le changerait plus, mon paradigme changeait complètement. Et le gros mot était lâché: exemplarité.

Car, en somme, qu’auront eu à voir la semaine dernière des dizaines de milliers de jeunes à travers l’Europe et le monde entier ? Au stade le plus ultime d’une compétition dorée avec la crème de la crème footbalistique engagée. Oui, qu’ont-ils été amenés à voir au final ? De un: une star réaliser un très mauvais geste plein de frustration et écoper d’une carte rouge lamentable. De deux :  sentir de la rage voire de la haine sur les réseaux et dans les médias simplement engendrés par à un comportement d’une belle humanité et d’une grande sportivité. Le football, comparé à d’autres disciplines, a toujours été l’objet de moquerie et de regard condescendant justement pour son manque de fair-play trop souvent criant. Il n’a une nouvelle fois pas manqué à sa triste réputation… Encore !

Dans un mois commencera la grande messe du football avec l’Euro 2021. Est-ce trop demander d’espérer voir de belles images comme celle d’Eden Hazard à Stamford Bridge ? Reste comme tu es Eden quoiqu’en pense le père de ton gardien de but. Pour la solidarité belgo-belge, on repassera aussi…

CIM Internet