Paris Match Belgique

Karim Benzema : Récit d’un emballement qui a vu le banni revenir chez les Bleus

benzema équipe de france football

La Benz' sous le maillot des Bleus lors de la Coupe du monde 2014. | © LUIS ACOSTA / AFP.

Sport

Il ne faut jamais dire jamais. Le buteur du Real Madrid est bel et bien choisi par Didier Deschamps dans sa liste des 26.

 

Le journal L’Équipe en était certain. Karim Benzema, joueur adulé et détesté dans son pays, allait être à la surprise générale choisi par Didier Deschamps dans la sélection des 26 joueurs français retenus pour l’Euro 2020. Ce mardi soir, le sélectionneur des Bleus a mis fin à un suspense insoutenable qui durait depuis presque 24h : le maudit, celui qui était devenu persona non grata dans sa propre sélection, est de retour pour planter des buts.

Lire aussi > Euro 2020 : Tout ce qu’il faut déjà savoir pour suivre le parcours des Diables Rouges

Grosse pression

Depuis octobre 2015, l’attaquant du grand Real Madrid n’avait plus joué pour son équipe nationale, lui qui s’est englué dans l’affaire de la sextape. Pour rappel, l’attaquant français de 33 ans est accusé d’avoir incité Mathieu Valbuena, un autre joueur hexagonal, à payer des maîtres-chanteurs qui menaçaient de rendre publique une vidéo intime le mettant en scène. L’affaire a commencé en juin 2015, lorsque Mathieu Valbuena avait confié le transfert de ses fichiers à l’un des autres accusés. Karim Benzema a toujours réfuté les accusations, assurant n’avoir voulu qu’« aider » son coéquipier de l’époque.

Depuis, la justice a été saisie du dossier et Karim Benzema est toujours poursuivi pour « complicité de tentative de chantage ». Il sera jugé du 20 au 22 octobre 2021 et encourt une peine pouvant aller jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende. Mais au-delà de l’aspect judiciaire, c’est surtout la non-sélection du natif de Lyon qui a fait les choux gras de la presse française depuis 2015.

Cet éternel débat qui dure depuis six ans ne s’est jamais éteint – même après le sacre de la France au Mondial 2018 – et a toujours alimenté les discussions de la planète football. Auteur de l’une de ses meilleures saisons avec le Real Madrid (29 buts et 8 passes décisives toutes compétitions confondues jusqu’à ce jour), « La Benz' » va donc logiquement retrouver une grande compétition internationale (et la pression qui va avec).

Depuis lundi soir, c’est toute la Toile qui devenait dingue face à l’énorme info de L’Équipe, et très vite Twitter s’enflamma. D’un mème à un l’autre, d’une vanne bien sentie à des infos venues d’autres médias, tout le monde a mis son grain de sel dans cette folie indescriptible, chacun s’y mettant à donner son avis. Dans la journée de mardi, c’est deux autres médias français – InfoSport+ et Le Parisien – qui venaient rajouter du piment en confirmant l’information.

Lire aussi > Merci Eden pour ton naturel et ta sportivité… Ça nous fait du bien !

Ce mardi soir, Didier Deschamps a tranché et s’est expliqué brièvement sur TF1 et M6 : « On s’est vu, on a discuté longuement. C’était l’étape la plus importante. J’ai eu une réflexion pour en arriver à prendre cette décision là, aujourd’hui. L’Équipe de France est au-dessus de tout. » Le football fait des miracles.

La sélection complète de l’Équipe de France :

Gardiens : Hugo Lloris (Tottenham), Steve Mandanda (OM), Mike Maignan (Lille) ;
Défenseurs : Benjamin Pavard (Bayern), Léo Dubois (OL), Raphaël Varane (Real), Kurt Zouma (Chelsea), Presnel Kimpembe (PSG), Clément Lenglet (Barça), Lucas Hernandez (Bayern), Lucas Digne (Everton), Jules Koundé (Séville FC) ;
Milieux : N’Golo Kanté (Chelsea), Paul Pogba (Man. United), Adrien Rabiot (Juventus), Corentin Tolisso (Bayern), Moussa Sissoko (Tottenham), Thomas Lemar (Atlético) ;
Attaquants : Marcus Thuram (Mönchengladbach), Kingsley Coman (Bayern), Kylian Mbappé (PSG), Antoine Griezmann (Barça), Olivier Giroud (Chelsea), Karim Benzema (Real), Wissam Ben Yedder (Monaco), Ousmane Dembélé (Barça).

CIM Internet