Paris Match Belgique

« Ils vont vite rentrer chez eux manger des frites » : Une télé française allume les Diables, Thomas Meunier réagit sèchement

thomas meunier diables rouges euro 2021

Thomas Meunier n'a pas digéré les propos de certains consultants français. | © Kirill KUDRYAVTSEV / POOL / AFP.

Sport

Réagissant aux propos du latéral des Diables sur le plateau de la chaîne L’Équipe, des consultants ont soufflé sur les braises de la rivalité Belgique-France. Thomas Meunier ne s’est pas privé de les recadrer sur Twitter.

 

Des commentaires d’une tristesse affligeante, et peut-être témoins d’une certaine nervosité côté français au début de cet Euro 2020 ? Sur le plateau de « L’Équipe du soir », une équipe de consultants français a tenu à réagir aux propos positifs de Thomas Meunier après la victoire des Diables samedi soir. Sur la Rtbf, le latéral droit avait dans la foulée du match affiché son optimisme pour la suite du tournoi : « On est quand même numéro 1 mondial, donc il faut une belle armada pour nous vaincre. »

Lire aussi > Lukaku dédie son premier but de l’Euro au Danois Eriksen, victime d’un malaise cardiaque

Une petite phrase vraiment pas méchante qui a visiblement agacé certains consultants français, n’hésitant pas à allumer les Diables rouges en affichant les pires clichés. « J’ai l’impression qu’ils l’ont encore là, depuis cette défaite en demi-finale de la Coupe du monde », lâche l’animateur Olivier Ménard. « Ils parlent beaucoup ces Belges, ils vont vite rentrer chez eux manger des frites », rajoute de manière lunaire le chroniqueur Gilles Favard. L’ancien joueur Johan Micoud en rajoute encore une couche : « Ils ont un énorme boulard en général les Belges ».

Des propos très provocs que Thomas Meunier a préféré tourner gentillement en dérision dans un tweet plein de sous-entendu, affichant sa définition du « complexe de supériorité » : « Personne semblant n’aimer personne + qu’elle-même. Parle souvent d’elle, souvent en termes élogieux, se moque de vous, veut prendre le dessus, semble toujours mépriser son monde et manque en fait gravement de confiance en elle. Welcome dans le paradoxe du complexe de supériorité. » Et tac.

Lire aussi > Stéphanie Frappart, première femme arbitre à l’Euro : « Je me fonds dans le décor »[VIDÉO]

Trois ans après la demi-finale perdue face à l’Équipe de France, il semble que le conflit franco-belge autour du ballon rond soit encore bien vif. Et un match dans les tours suivants serait inévitablement synonyme de grosses tensions entre nos deux nations.

CIM Internet