Paris Match Belgique

Euro 2021 : 4 raisons pour lesquelles les Diables doivent jouer à fond la Finlande

Qui pour affronter la Finlande ce lundi soir ? C'est certain, il y aura du changement ! | © BELGA PHOTO BRUNO FAHY

Sport

Ce lundi soir, la Belgique affronte la Finlande dans son troisième et dernier match du groupe B. Avec six points au compteur, les Diables savent qu’ils sont déjà en 1/8e de finale. Seule la tête du groupe reste à conquérir… ou pas !

 

« Nous avons la possibilité historique de nous qualifier lundi soir…. » Ce sont les mots du sélectionneur finlandais en conférence de presse ce week-end. Il n’a pas tort et c’est assez simple en réalité. Une victoire face à nous combinée à un faux-pas russe suffit aux Finlandais pour terminer deuxième. En outre, une éventuelle victoire russe contre le Danemark n’en ferait pas moins des nordiques l’un des meilleurs troisièmes des groupes avec six unités.

1 . L’enjeu est grand pour nos adversaires

Comme évoqué ci-dessus, Pukki et ses coéquipiers vont tout donner pour poursuivre l’aventure en Coupe d’Europe. Il y aura donc sur la pelouse, certes un adversaire plus faible sur papier et 54e au classement Fifa, mais une équipe qui va vendre chèrement sa peau… Nous sommes donc loin d’un utlime match « pour du beurre » avec deux équipes démobilisées et qui ont déjà la tête au tour suivant. Les Diables ont-ils envie de revivre un scénario à la Danoise face à une équipe déchaînée? Quel signal enverraient-ils à leurs concurrents ? L’Italie ne s’est pas posée de question face au Pays de Galles même en modifiant plus de 50% de son équipe.

2. Calculer, ce n’est jamais l’idéal…

Les Diables pourraient, quoiqu’ils affirment le contraire et vouloir finir à neuf points, lever le pied pour arriver en forme au stade suivant. C’est une forme de calcul : se préserver… Ensuite, malgré l’intéressante victoire suisse contre la Turquie, qui rebat un peu les cartes, la perspective pour les Diables de devoir se farcir le 3e du groupe de la mort: Allemagne, France ou Portugal pourrait tenter certains d’abandonner la première place. Cela paraît hautement imporbable ceci dit, les Diables devant s’incliner par au moins trois buts d’écart…

Dans l’histoire des Diables, on se souvient du (très) mauvais choix de Paul Van Himst lors du Mondial 1994. Pour le dernier match de groupe, il avait mis une équipe B sur le terrain. Résultat ? Une humiliante défaite face à l’Arabie Saoudite, la perte de la première place et une élimination en 1/8e face aux Allemands. Alors que cela devait être l’Irlande en face…

3. Se montrer pour faire partie de l’histoire

On annonce du changement dans le onze de base et même une surprise ! Voilà donc une belle occasion pour ceux qui ne font pas partie des premiers choix de Roberto Martinez de montrer qu’ils sont là aussi pour faire le job et se rendre tout aussi indispensable. C’est l’occasion rêvée pour eux et un pari pour l’avenir. En effet, au soir de cet Euro il y aura peut-être l’un ou l’autre départ définitif d’un Diable ou l’autre et des places à convoiter…

4. Des trophées à décrocher !

Bien sûr, nous rêvons tous de voir nos Diables remporter cet Euro mais il y a d’autres titres intéressants à tenter de prendre. Comme celui de meilleur buteur…. La tâche s’annonce costaude ce lundi soir face aux défenseurs ‘taille bûcheron’ de la Finlande. Imagineons cependant que Romelu en claque encore un ou deux… Il se rapprocherait de son rêve.

CIM Internet