Paris Match Belgique

Première médaille pour la Belgique: Wout van Aert décroche l’argent aux Jeux Olympiques

Wout van Aert médaille d'argent

Une première médaille pour la Belgique. | © Belga Image

Sport

Wout Van Aert offre une médaille d’argent à la Belgique à la photo-finish, Carapaz s’impose.

 

Wout van Aert a décroché la médaille d’argent de la course cycliste en ligne messieurs des Jeux Olympiques de Tokyo, disputée sur 234 km entre Musashinonomori Park et le Fuji International Speedway, samedi au Japon. Le coureur belge a réglé le sprint des poursuivants pour la 2e place derrière l’Equatorien Richard Carapaz, qui s’est imposé en solitaire après avoir attaqué à environ 6 km de l’arrivée. Le Slovène Tadej Pogacar prend la médaille de bronze deux semaines après sa victoire au Tour de France.

Lire aussi > Les Red Lions ont renversé les Pays-Bas en ouverture des JO: « Nous étions supérieurs »

Carapaz succède au palmarès olympique à Greg Van Avermaet. Le champion olympique de Rio 2016 a abandonné à 53 km de l’arrivée samedi.

Wout van Aert, 26 ans, offre à la Belgique sa première médaille à Tokyo; C’est aussi le 149e médaille belge de l’histoire aux Jeux d’été (la 54e en argent).

Le cycliste fait une analyse sobre de sa course. « J’avais les jambes pour gagner aujourd’hui, mais Carapaz est certainement aussi un beau vainqueur » , a-t-il déclaré. « Peu de gars se sont démarqués aujourd’hui » , a commenté van Aert au micro de Sporza. « J’avais les jambes pour gagner, mais avec Pogacar, nous étions les hommes à battre. C’était tactiquement un parcours difficile. J’ai essayé d’attaquer moi-même, mais ça n’a pas marché. Je pense avoir donné le maximum. Carapaz était peut-être trop fort. Il a aussi éliminé McNulty devant. C’est un beau champion » .

 

©Belga Image

Wout van Aert a semblé devoir lâcher prise sur le col de Mikuni, la pente la plus difficile du jour, mais est tout de même parvenu à son rythme parmi les premiers au sommet. « J’ai suivi mon propre rythme sur le col de Mikuni » , confirme-t-il. « Je savais que je ne pouvais pas forcer là-bas. Il était possible que je ne revienne pas, mais je savais que ça devait être comme ça. Et je pouvais recoller au sommet. C’était génial. Avec les Belges, nous avons suivi la tactique que nous voulions à l’avance. Je suis heureux de pouvoir remettre une médaille aux gars.« 

Par Belga

CIM Internet