Paris Match Belgique

JO 2020 : La touchante histoire derrière la photo insolite du tricot de Tom Daley

tom daley jeux olympiques tricot

Tom Daley a été photographié ce week-end en train de tricoter en tribunes des JO de Tokyo. | © Oli SCARFF / AFP.

Sport

L’image de Tom Daley en train de tricoter lors d’une finale olympique de plongeon a fait le tour du monde. Derrière la photo insolite se cache une histoire plus profonde et touchante.

D’après un article Paris Match France de Clémentine Rebillat

La photo du Britannique Tom Daley, en tribunes d’une finale de plongeon, en train de tricoter, a fait le tour du monde ce week-end. Un instant insolite capturé lors des Jeux Olympiques de Tokyo derrière lequel se cache en réalité une histoire plus profonde et touchante. Le plongeur, qui a remporté sa toute première médaille d’or la semaine dernière après plusieurs rendez-vous manqués lors des précédentes éditions, réalise ses tricots et crochets pour la bonne cause.

Lire aussi > JO 2020 : Scandale de violences sexuelles dans l’équipe américaine d’escrime

Il a ouvert un compte Instagram dédié à ses travaux, dans lequel il partage les photos de ses œuvres. Il a notamment réalisé une petite pochette aux couleurs du drapeau anglais, pour y mettre sa médaille fraîchement obtenue. Sur la photo devenue virale ces derniers jours, il tricotait un petit pull pour le chien d’un ami. Son but – en plus de se détendre et d’occuper son temps – est de mobiliser dans la lutte contre le cancer du cerveau. Attaché à sa page Instagram se trouve en effet un crowdfunding aidant une association – la Brain Tumour Charity – pour laquelle il tente de récolter des fonds. Le champion appelle ses admirateurs à donner de l’argent en échange d’une chance de gagner l’un de ses tricots.

Et ce n’est pas par hasard que le jeune homme a choisi de s’engager pour cette cause. « Mon père est mort en 2011 d’une tumeur au cerveau et depuis, j’essaye de récolter autant d’argent que possible pour la Brain Tumour Charity afin d’aider la recherche pour un traitement. C’est le cancer qui tue le plus les gens de moins de 24 ans et nous avons tellement à apprendre à ce sujet », explique-t-il.

Tom Daley était très proche de son père Robert. C’est lui qui lui a fait découvrir le plongeon, l’amenant pour la première fois dans une piscine, lorsqu’il était enfant. Après sa médaille, il lui a rendu un émouvant hommage devant les médias anglais. « Il ne m’a jamais vu gagner ma médaille olympique, me marier, avoir mon enfant, n’a pas pu m’apprendre à conduire ou prendre une pinte avec moi dans un pub », a-t-il confié à propos de l’homme qui est mort à seulement 40 ans. « J’ai débuté à Plymouth en 2001, lorsque je suis allé dans la piscine de plongeon locale et je me suis dit que c’était cool de faire ça. Alors j’ai décidé de m’y mettre et j’ai harcelé mon père pour qu’il m’y conduise encore », a-t-il ajouté. L’athlète qui n’a pas pu retenir ses larmes sur le podium a ensuite expliqué à quel point son père « serait fier de voir que je suis devenu champion olympique, cela a toujours été notre rêve. Il me conduisait à tous mes entraînements, toutes mes compétitions, il était toujours là ».

Lire aussi > JO 2020 : Une athlète biélorusse emmenée de force à l’aéroport de Tokyo

Lundi, c’est à nouveau en tribunes, cette fois tricotant un pull représentant les anneaux olympiques, que Tom Daley a été photographié.

CIM Internet