Paris Match Belgique

Qui est Paul Onuachu, vainqueur du soulier d’or ?

Une petite surprise que ce sacre du Nigérian ! | © BELGA PHOTO DIRK WAEM

Sport

Le joueur nigérian de Genk a déjoué tous les pronostics. Là où l’on attendait un Brugeois, c’est finalement du Limbourg que la surprise est venue…

 

L’attaquant Paul Onuachu a remporté le 68e Soulier d’Or mercredi soir à Anvers. Le joueur du Racing Genk décroche cette distinction pour la première fois de sa carrière et succède à Lior Refaelov, lauréat en 2020.

Principal outsider derrière les deux joueurs du Club de Bruges Charles De Ketelaere et Noa Lang, Onuachu a récolté 311 de ses 333 points lors du premier tour de vote, basé sur les performances du deuxième tour de la saison 2020-2021.

Onuachu, 27 ans, avait terminé meilleur buteur du championnat avec 33 buts, terminant deuxième du championnat derrière le Club de Bruges et remportant la Coupe de Belgique avec Genk. Cette saison, le Nigérian a déjà planté 12 roses en 18 rencontres.

Déjà récompensé en fin de saison dernière

En mai dernier, l’attaquant du Racing avait déjà été récompensé du titre de Footballeur Pro de l’Année, récompensant le meilleur joueur de la saison 2020-2021 devant Noa Lang et Raphael Holzhauser (Beerschot).

Avec 333 points, Onauchu devance de 61 points Noa Lang qui prend la deuxième place avec 272 points. Charles De Ketelaere, élu Espoir de l’Année pour la 2e fois de rang mercredi soir, prend la troisième place avec 271 unités. Le joueur de l’Union Saint-Gilloise Deniz Undav a récolté le plus de points lors du deuxième tour (234) et échoue au pied du podium. Junya Ito, l’équipier d’Onuachu, complète le top 5 avec 129 points.

©BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR

Onuachu : « Le club m’a aidé ! »

« Je savais que j’avais mes chances mais je ne m’attendais pas spécialement à gagner », a déclaré le joueur du Racing Genk après avoir reçu son trophée. « Charles a été très bon ces derniers mois et Noa a été très impressionnant la saison dernière. Ils ont tous les deux été décisifs pour Bruges. Je suis très heureux d’avoir remporté ce trophée. La saison dernière, j’ai probablement réalisé la meilleure saison de ma carrière mais je continue de rêver et je veux marquer à chaque match. »

Arrivé dans le Limbourg en 2019, le Nigérian a connu une adaptation difficile avant d’exploser la saison dernière. « Je suis reconnaissant envers Genk car le club m’a aidé à croire en moi. Ils savent quel genre de joueur je suis et ils m’ont aidé à progresser. »

Un premier soulier pour Genk

Pour le Racing Genk, il s’agit du premier Soulier d’Or en l’espace de 20 ans. Wesley Sonck avait alors soulevé le trophée en 2001. Trois ans plus tôt, Branko Strupar avait été le premier jour du Racing à remporter cette distinction.

Le Nigérian est également le premier joueur d’origine africaine à remporter le Soulier d’Or depuis Dieumerci Mbokani, qui évoluait alors pour Anderlecht, en 2012. Sous contrat jusqu’en juin 2024 avec les Limbourgeois, Onuachu pourrait s’envoler vers d’autres cieux au terme de la saison. Selon les différents sites spécialisés, sa valeur marchande est estimée à 20 millions d’euros.

Chez les femmes, victoire de Janice Cayman

©BELGA PHOTO DIRK WAEM

Janice Cayman a remporté le 2e Soulier d’Or féminin de sa carrière lors du 68e Gala du Soulier d’Or mercredi à Anvers. « C’est une vraie surprise pour moi, je ne m’y attendais pas du tout », a confié la joueuse de l’Olympique Lyonnais après la cérémonie. Cayman, 33 ans, l’a emportée avec un petit point d’avance sur la joueuse du RSC Anderlecht Tessa Wullaert (260 contre 259). Tine De Caigny, tenante du titre, a pris la troisième place avec 227 points.

« J’étais face à deux joueuses qui avaient réalisé une très bonne saison. C’est une vraie surprise pour moi, je m’y attendais pas du tout. J’espérais quand même gagner car c’est dans mon caractère. De plus, je gagne avec seulement un point d’avance. C’est peut-être le fait d’avoir été loin en Ligue des Champions qui a fait pencher la balance », a déclaré la Red Flame.

CIM Internet