Paris Match Belgique

« Glaçant » : L’intense détresse de la patineuse russe Kamila Valieva émeut la planète

Kamila valieva

Kamila Valieva. | © Anne-Christine POUJOULAT / AFP.

Sport

La prestation de Kamila Valieva pose une nouvelle fois des questions sur le traitement psychologique des sportifs, particulièrement quand ils sont jeunes.

À 15 ans, elle était la grande favorite de l’épreuve dames du patinage artistique et considérée comme l’une des meilleures patineuses de l’histoire. Mais après un contrôle antidopage qui s’est avéré positif le 8 février dernier, une pression énorme s’est mise à peser sur les épaules de la sportive. Qui a finalement craqué devant les écrans du monde entier…

« C’était glaçant » a déclaré le président du CIO Thomas Bach. Kamila Valieva a finalement obtenu la quatrième place après deux chutes lors de l’épreuve libre. Une catastrophe qui n’a pas sembler plus émouvoir que ça les proches et la famille de l’athlète. Toujours selon Back, sa coach lui aurait demandé pourquoi elle avait « arrêté de se battre ». « Quand j’ai vu ensuite comment elle a été reçue par son entourage le plus proche, cela m’a paru extrêmement froid », a-t-il déclaré. La jeune femme avait été déclarée positive au contrôle anti-dopage mais avait bénéficié d’un statut particulier de personne protégée au vu de son âge (moins de 16 ans).

Après sa prestation ratée, Kamila Valieva avait quitté la patinoire en pleurs. La jeune RUsse est désormais englué dans une longue procédure pour la consommation d’une substance interdite, le trimétazidine, connu pour soulager les angines de poitrines mais qui favoriserait aussi la circulation sanguine. À la télévision, les images de la patineuse en pleurs sous une pression extrême et les applaudissements du public pour la soutenir ont ému des millions de téléspectateurs.

CIM Internet