Paris Match Belgique

Golf : Parfum de femmes à Naxhelet

Manon De Roey au Mithra Ladies Open

L’Anversoise Manon De Roey, en route vers de nouveaux exploits après son sacre à Bangkok.

Sport

La championne belge Manon De Roey est l’une des favorites du Mithra Ladies Open, qui se dispute du 27 au 29 mai à Wanze. Spectacle de haut niveau garanti pour cet événement 100 % féminin.

Par Miguel Tasso

À peine tus les derniers échos du Soudal Open, voilà déjà les passionnés de golf à l’heure du Mithra Ladies Open ! Après les garçons, c’est au tour des filles de faire swinguer la Belgique à l’occasion de ce tournoi professionnel du Ladies European Tour se déroulant du 27 au 29 mai sur les greens de Naxhelet, à Wanze.

« Initialement, la première édition était prévue en 2020. Malheureusement, la crise sanitaire nous a obligés à reporter deux fois l’événement. Cette fois, tous les feux sont enfin au vert », sourit Française Jolly, présidente et fondatrice du prestigieux club wallon. Et le spectacle s’annonce de très haut niveau. La plupart des meilleures joueuses du circuit européen sont en effet annoncées avec, en guise de guest stars, la légende anglaise Laura Davies, lauréate de quatre tournois du Grand Chelem. Âgée aujourd’hui de 58 ans, la mythique championne a accepté de disputer l’épreuve, pour le plus grand plaisir de tous les passionnés.

Ceci dit, la véritable tête d’affiche sera évidemment Manon De Roey. La n° 1 du golf belge, âgée de 30 ans, vient de remporter à Bangkok le premier tournoi de sa carrière sur le Ladies European Tour. Et, sur sa lancée, elle espère soulever un nouveau trophée devant ses supporters.

Enfant de la balle – elle pratiquait aussi le hockey –, Manon a découvert les joies du swing à l’âge de 12 ans, à Brasschaat, près d’Anvers, guidée par son papa et son frère. Elle a ensuite brûlé les étapes dans les catégories d’âge avant de combiner golf de haut niveau et études en psychologie à l’Université du Nouveau-Mexique, aux États-Unis. Passée professionnelle en 2015, elle touche enfin les dividendes de sa persévérance. « Tout n’a pas été simple. Je suis partie du bas de l’échelle et, au début, c’était un peu la galère. Depuis deux ans, heureusement, je suis récompensée de mes efforts. »

Lire aussi > Golf : la société belge qui fait swinguer le prince Albert

Son sacre à Bangkok – le premier d’une joueuse belge sur le circuit pro depuis un quart de siècle – est, en quelque sorte, la confirmation d’une inexorable montée en puissance. « Son potentiel est très grand. À sa force de frappe naturelle, elle ajoute désormais un petit jeu très complet. Et elle a les armes pour espérer rejoindre bientôt le circuit professionnel américain », expliquent à l’unisson Michel Vanmeerbeek et Jérôme Theunis, ses deux coachs attitrés.

 

©BELGA PHOTO DIRK WAEM

Pointée actuellement à la troisième place de la Race to Dubai (le classement annuel du circuit européen), la timide Manon rougit devant de tels compliments. Mais elle ne dément pas. « Les États-Unis, c’est le rêve absolu pour toutes les joueuses professionnelles, tant au niveau sportif que financier. C’est la D1 du golf féminin. Mais chaque chose en son temps. Là, il me faut d’abord confirmer mon statut. Et ce tournoi à Naxhelet tombe évidemment à point nommé. »

Le Mithra Ladies Open ne pouvait, de fait, rêver de meilleure ambassadrice pour attirer la grande foule à Wanze. « En Belgique, le sport féminin est en plein essor, toutes disciplines confondues. Et le golf ne fait pas exception, avec un nombre de licenciées en nette hausse. C’est tout le concept de notre tournoi, qui se veut d’abord une grande fête populaire et gratuite », poursuit Françoise Jolly.

Créé en 2014, Naxhelet est le seul véritable resort golfique en Belgique avec, en marge de son championship course, un hôtel 4 étoiles, un restaurant gastronomique, un spa & wellness avec piscine et un vaste projet immobilier, le tout certifié écoresponsable. Un tel écrin méritait assurément de se retrouver sous les feux de la rampe.

Lire aussi >Nicolas Colsaerts : « j’ai regardé ma femme dans les yeux et je lui ai dit que j’étais trop jeune pour partir »

 

Mots-clés:
golf Open de Belgique
CIM Internet