Paris Match Belgique

Golf : L’exclusivité de Sotogrande dans le sud de l’Espagne

Real Sotogrande. | © DR

Sport

Les parcours ultraprivés de Valderrama, du Real Sotogrande et de La Reserva font rêver tous les golfeurs. Un package exclusif permet désormais aux passionnés épicuriens de les jouer.


Par Miguel Tasso

On ne vit qu’une fois, même sur les greens. Quel golfeur n’a pas rêvé de poser un jour son sac à Sotogrande, dans le sud de l’Espagne (à moins d’une heure de Marbella), et de jouer des parcours aussi légendaires et privés que Valderrama, le Real Sotogrande ou La Reserva ?

L’offre « Sotogrande Golf Experience » permet de s’offrir ces trois parcours grâce à un package clé sur porte qui comprend un séjour de quatre nuits à l’hôtel de luxe SO/Sotogrande, les trois green fees et, en prime, un accueil personnalisé. L’ensemble est proposé à 2 450 euros par personne en chambre double (hors juillet et août).

Le prix d’une expérience de rêve. Mais quand on aime, on ne compte pas… On ne présente plus le parcours de Valderrama, chef-d’œuvre de Robert Trent Jones et hôte de la Ryder Cup de 1997. C’est le nec plus ultra. Balisé par les pins parasols, manucuré comme un jardin botanique, ce joyau a des allures de carte postale, à l’image de l’Augusta National. « Pour ramener ici une bonne carte de score, il faut impérativement déposer sa balle au bon endroit sur chaque coup. Et la marge d’erreur est vraiment très faible », insiste Thomas Detry, qui apprécie beaucoup l’endroit.

Le défi golfique s’avère effectivement très délicat avec des fairways étroits, des obstacles d’eau savamment placés (comme sur le légendaire trou n° 17, redessiné par Ballesteros en personne) et, surtout, des greens illisibles comme des hiéroglyphes et rapides comme le marbre. Faire trois putts sur ce gazon diabolique est quasiment un exploit pour le joueur amateur !

 

La Reserva. ©DR

Valderrama est l’un des clubs les plus fermés d’Europe. Traditionnellement réservé à ses « socios » (membres triés sur le volet), il n’ouvre ses portes aux visiteurs qu’à certaines heures.

Peut-être moins connu que son prestigieux voisin, le Real Sotogrande est un autre « monument classé ». Fondé en 1964 (alors que Valderrama a vu le jour en 1975), c’est l’un des premiers parcours de la Costa del Sol. Proche de la mer, il porte également la griffe de Robert Trent Jones. D’une beauté sans égale, on y retrouve évidemment l’ADN du célèbre architecte américain même si, cette fois, le défi est un peu plus facile à relever pour le joueur moyen grâce à un parcours plutôt plat. Mais attention : le challenge reste redoutable avec, pêle-mêle, des lacs, de vastes bunkers et des greens aux multiples pentes. Le tout au cœur d’une palmeraie à nulle autre pareille. Le RGC Sotogrande est un havre de paix « à l’ancienne » où la vieille Espagne se laisse bercer par la vieille Angleterre, pour le meilleur et rien que le meilleur.

 

Valderrama. ©DR

Plus récent et véritable country club (tennis, padel, yoga, beach sont également au menu), La Reserva gagne à être connue et reconnue. Le parcours s’inscrit pleinement, en tout cas, dans la lignée de ses illustres aînés. Dessiné en 2003 par l’architecte Cabell B. Robinson, il est aujourd’hui arrivé à maturité et propose aux connaisseurs un défi passionnant.

Ce championship course est assez long (6 721 m) mais grâce à plusieurs aires de départ, chaque joueur y trouvera son bonheur. En général, les fairways sont plutôt larges, ce qui offre une zone de tolérance pour les drives égarés. Les immenses bunkers et les obstacles d’eau y sont les principaux dangers, mais ce sont les greens, grands (600 m2 en moyenne) et redoutables en fonction de la position des drapeaux, qui représentent le véritable challenge. « À mes yeux, c’est l’un des cinq meilleurs parcours d’Espagne », confie l’ancien champion Manuel Piñero, ambassadeur des lieux et qui dirige l’académie.

INFOS
concierge@sotogrande.com
www.lareservaclubsotogrande.com/the-sotogrande–golf-experience

 

Mots-clés:
Espagne golf
CIM Internet